Economie

Avec les mobiles Money, le FNFI veut digitaliser la finance inclusive

(24hinfo)-Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) organise depuis lundi à Lomé une session de réflexion sur la digitalisation des services financiers au Togo. Acteurs du fonds, les institutions des micro-finances partenaires et opérateurs mobiles planchent sur les meilleures stratégies à développer pour améliorer l’accessibilité et l’accélération de l’inclusion financière au profit de toutes les couches vulnérables du pays.

Lors de cette rencontre, les participants suivront les présentations sur les options stratégiques possibles que les institutions financières peuvent -au vue de l’analyse de leurs forces et faiblesses, contraintes et opportunités de l’environnement -adopter dans le cadre de la transition digitale.

La finance digitale est une véritable opportunité d’accélération de l’inclusion financière dans le monde. Selon la Banque mondiale, les services d’argent mobile et les innovations technologiques ont permis à environ 700 millions d’adultes de sortir pour la première fois de l’exclusion financière entre 2011 et 2014.

En basculant vers la digitalisation des services financiers au Togo, le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) souhaite atteindre toutes les couches de la population y compris les exclues.

La digitalisation des services financiers permettra ainsi de mettre en place plusieurs leviers. Elle devra maximiser chaque maillon de la chaîne, automatiser les processus, limiter les tâches répétitives ou pénibles, améliorer les délais de réponses, les marges d’erreurs…

Elle est une opportunité qui permettra de revoir les processus de bout en bout. Du Front au Back-office, elle permettra d’améliorer la compétitivité entre les institutions de micro-finance mais aussi d’assurer une meilleure relation avec les bénéficiaires.

Pour Mazamesso Assih, secrétaire d’Etat auprès du président de la République chargée de la finance inclusive et du secteur informel, la digitalisation des services financiers permettra au fonds national de la finance inclusive d’atteindre sa première mission, celle de permettre à toute la population togolaise quelle que soit la localité où elle se trouve de pouvoir bénéficier des services financiers.

‘ A cet effet, la digitalisation permettra effectivement de pouvoir accroître le nombre de personnes touchées à travers des services et des nouveaux moyens et canaux de distribution du secteur numérique avec la mise en place de nouveaux produits par les opérateurs de téléphonie mobile. La synergie effective entre les mobiles money via les partenaires mobiles et les systèmes financiers décentralisés permettra d’apporter au plus près de nos populations les services financiers de base dont elles ont besoin’, a-t-elle souligné.

Par cette nouvelle avancée technologique, les populations auront un accès facile via leur téléphone mobile au service financier de base. Idem pour les institutions de micro-finance partenaires du fonds de pouvoir toucher les populations sans se déplacer, bref rendre l’accès beaucoup plus facile aux bénéficiaires et un suivi rapide de proximité pour les institutions de micro-finance.

Ainsi, au sortir de la session, les participants devront définir les grandes lignes de la réglementation autour de la finance digitale au Togo, l’analyse des modalités d’affaires, et les options selon le profil des différentes institutions de micro-finance et l’accompagnement du gouvernement.

Charles

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page