Economie

L’UPRAD  relance les débats sur la protection juridiction des commissaires agrées du Togo

(24hinfo)-La deuxième édition des  journées du commissaire  agrée  en douane  s’est ouverte mercredi à Lomé sous le thème ‘quelle protection juridique pour le Commissionnaire agréé en douanes dans l’exercice de sa profession’.

Une initiative de l’Union  des professionnels Agrées en douanes (UPRAD)   en partenariat avec la Chambre du commerce et d’industrie  et du  Togo (CCIT)  pour  faire connaître au  grand public la place qu’occupe le commissionnaire en douane dans la chaîne logistique  et de faire ressortir par la thématique choisie,  la base juridique qui réglemente la profession au Togo.

‘Nous sommes dans un objectif d’assainissement de la profession. Nous sommes essentiellement des prestataires de services, essentiellement au service des importateurs et de l’administration des douanes. Mais  ils arrivent parfois que dans  l’exercice de notre profession, nous rencontrons des situations difficiles qui vont -parfois- jusqu’à l’emprisonnement du commissaire.  Des  choses auxquelles,  nous allons réfléchir  au cours de ces journées  pour  que, avec les experts et juristes, nous   examinons  les aspects d‘évolution de la législation nationale en matière de protection juridique  du commissionnaire  et que chacun se retrouve dans son rôle’, a indiqué le président de l’UPRAD.

L’ouverture  des assises  a connu la participation des délégations étrangères  de  Commissionnaires comme du  Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Mali et du Niger et la présence du directeur général du port autonome de Lomé,  du commissaire général de l’Office togolais des recettes.

Ernerstine

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page