Economie

Ouverture à Lomé d’un atelier sur le Programme de comparaison internationale

(24hinfo)-A l’initiative de l’Observatoire économique et statistique d’Afrique subsaharienne(Afristat) s’est ouvert mercredi à Lomé, un atelier régional sur le programme de comparaison internationale (PCI) 2017 à l’intention des experts et directeurs des instituts nationaux de statistiques. La rencontre qui se tient sur trois jours été organisée en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD).

Le PCI est un projet lancé par la Banque mondiale et mis en œuvre par la Banque africaine de développement (BAD) en vue de faciliter entre les pays la comparaison des agrégats économiques.

Son objectif est d’estimer les quantités de pouvoir d’achat utilisées pour comparer les productions des économies et le bien-être matériel de leurs habitants en contrôlant les différences des niveaux des prix et en fournissant une base commune d’évaluation des progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable.

Pour Lawson FESSOU, représentant de la Banque africaine de développement à l’ouverture des travaux, la rencontre de Lomé vise à apporter un appui aux experts participants afin de mener à bien à l’instar des autres pays membres régionaux, les activités du programme PCI 2017.

Cette formation permettra de former et renforcer les capacités des participants –les nouvelles équipes dédiées aux activités du PCI-, sur le processus complet des enquêtes prix et des enquêtes spécifiques en comptabilité nationale (rémunération des salariés du public, éducation privée, volume et loyer de logement dans les pays concernés’, a-t-il déclaré à la presse.

Et d’ajouter ‘Nous nous sommes embarqués dans cette mission pour accompagner tous les pays africains, nous finançons ces pays et nous finançons aussi la collecte des prix dans chaque pays et c’est capitale pour nous d’organiser un telle formation avec Afristat. Nous avons un nouveau président qui a défini les objectifs que nous devons atteindre résumés en des domaines prioritaires, à savoir éclairer l’Afrique ; nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique et améliorer la qualité de vie du peuple africain.

En ouvrant les travaux, au nom du directeur de l’INSEED, (Institut national de la statistique et des études économiques et Démographiques du Togo ) et en sa qualité de Directeur Général de la comptabilité nationale et des études économiques, Hevi Dodzi a relevé l’impact de l’atelier ouvert ce jour Lomé.

‘Ces formations permettront d’améliorer le niveau de compréhension des experts sur la manipulation des outils de validation des données Du PCI, saisie, CountryData, Semper et Input QT’, a-t-il dit.

Les experts se réunissent parce qu’ils doivent revoir un certain nombre de méthodologie. L’atelier se concentrera sur diverses méthodes de calcul des parités des pouvoirs d’achat et sur la meilleure façon d’intégrer les processus de collecte des PCI dans les programmes statistiques réguliers en cours dans les pays membres régionaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page