Economie

Tirsal domestiqué MIFA pour apporter de  la fraîcheur  au secteur agricole

(24hinfo)-Le centre des expositions et foire de Lomé accueille depuis samedi une exposition consacrée au mécanisme incitatif de financement agricole basé sur le partage des risques(MIFA). Organisée en prélude au lancement ce lundi après-midi de la phase pilote par le Chef de l’Etat et ce jusqu’au 30 juin, elle a été inaugurée ce dimanche 24 juin par le ministre de l’agriculture, Col Ouro- Koura-Agadazi.

La visite qui a suivi la cérémonie a permis au ministre de constater le bon déroulement de la foire. Les exposants sont bien installés avec leurs produits et les togolais aussi effectuent des visites.

Pour le ministre, le MIFA en ewe (langue locale) signifie ‘fraîcheur’ et le message aux banques est qu’il apporte un vent frais au secteur agricole.

‘ La volonté politique pour le secteur agricole est claire, le Chef de l’Etat l’a traduit dans une vision basée sur la transformation, les agropoles en sont pour quelque chose. Mais ce qui manque au secteur c’est le financement qui sera relevé par le MIFA, pour rendre le secteur agricole fréquentable pour les banques nationales et internationales’, a souligne le Col Ouro-Koura Agadazi.

‘Désormais avec le MIFA il y a de la fraîcheur dans le secteur agricole parce que les risques évoquées par les banques hier ne sont plus d’actualité. Aujourd’hui le MIFA permet aux producteurs de lever le foncier auprès des propriétaires à travers un contrat, qui fera objet d’un document de travail, et rassurera les banques. Il y a aussi ce problème de réchauffement climatique avec la pluie, mais aujourd’hui le MIFA permettra aux ménagistes de travailler le sol avec la maitrise de l’eau, en mettant à la disposition des paysans, toutes les outils nécessaires pour accroitre la productivité’, a-t-il ajouté.

‘Le MIFA a principalement pour missions l’élaboration des politiques adaptées au secteur agricole, l’application des outils de gestion des risques visant à attirer les compétences et acteurs clés par le biais d’incitatifs puis la consolidation des maillons des différentes chaînes de valeur agricoles’, a indiqué Noël Koutéra Bataka, Coordonnateur chargé des chaînes de valeur lors d’une conférence de presse animée le 20 juin dernier.

Initiative présidentielle, le mécanisme s’inscrit dans une vision orientée par une volonté de création d’emplois et richesse dans le secteur agricole, l’augmentation des revenus des populations surtout en milieu rural.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page