Education

RAMAA amorce sa deuxième phase

(24hinfo)-Le ministère en charge de l’alphabétisation a organisé ce mardi 6 mars   à Lomé en partenariat avec  l’institut de l’Unesco pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL), un atelier de partage sur le référentiel de compétences harmonisé de la « Recherche-Action sur la Mesure des Apprentissages des bénéficiaires des programmes d’Alphabétisation » (RAMAA-Togo).

La rencontre   a réuni  l’équipe nationale  de la   RAMAA, les représentants des institutions œuvrant dans le domaine de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle au Togo puis le cabinet du ministère.

La Ramaa, une première génération de recherche-action initiée par l’Institut de l’Unesco pour l’apprentissage tout au long de la vie, vise à combler les lacunes en matière de données fiables et exploitables dans le domaine de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle.

Elle vise à informer les décideurs politiques et les partenaires au développement sur le niveau d’apprentissage réellement acquis par les bénéficiaires des programmes d’alphabétisation, de même qu’à les informer sur la qualité des différents programmes d’alphabétisation.

Lors de cette rencontre, les participants se sont  approprié  le processus de la RAMAA et le contenu du référentiel harmonisé, à travers des échanges  pour baliser la voie  à  une meilleure utilisation du Référentiel de Compétences Harmonisé dans la mesure des apprentissages des programmes d’alphabétisation au Togo.

Selon le Coordonnateur national de la RAMAA-Togo, plusieurs  couacs  ont été notés dans l’utilisation de ce référentiel  -phase I- au niveau du Togo dans le secteur de l’alphabétisation et  qui a nécessité un état des lieux du  secteur en vue de proposer des pistes de solutions et faire des plaidoyers  pour son harmonisation avec les autres pays signataires de ce document.

Cet  outil incontournable  constitue un texte de référence qui permettra au Togo de relever les défis liés à l’alphabétisation et à l’éducation non formelle.

A l’ouverture de la rencontre, la ministre de  l’alphabétisation,  Tchabinandi KOLANI YENTCHARE,  a invité les participants à s’approprier du document pour que le Togo dispose finalement d’un instrument fiable pour ce secteur.

L’adhésion  du Togo à la RAMAA 1 et aujourd’hui 2 a permis au pays de disposer d’un référentiel de compétence dont le contenue prend en compte  les points communs et les spécificités des 12  pays qui y ont adhéré, a-t-elle déclaré.

La deuxième phase du projet, la « Recherche-Action sur la Mesure des Apprentissages des bénéficiaires des programmes d’Alphabétisation » (RAMAA)  regroupe 12 pays  d’Afrique francophone dont le Togo.

La rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page