Environnement

Gestion des déchets : Le centre d’enfouissement technique d’Aképé opérationnel

(24hinfo)- Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi le nouveau Centre technique d’enfouissement (CET) des déchets situé à 15 Km de Lomé.

Ce projet, conçu selon les normes internationales en matière de protection de l’environnement et de santé publique, permettra de favoriser l’émergence d’un nouvel acteur africain de la gestion des déchets, GER, ainsi que la création d’une centaine d’emplois, accompagnée par un plan de formation et de transfert de compétences.

Il est cofinancé à hauteur de 13 milliards F Cfa par l’AFD, l’Union européenne, la BOAD et la Mairie de Lomé.

Bâti sur une superficie de 80 hectares, le centre produira un impact direct sur la qualité de vie des populations, à travers la gestion optimale et adéquate des déchets solides de la ville de Lomé, avec des méthodes modernes.

Le site, dont l’installation prend en compte les aspects environnementaux et sociaux, devrait accueillir 300 000 tonnes de déchets par an dans l’agglomération de Lomé selon les normes internationales, pour une période minimale de 20 ans.

La ville de Lomé s’étend rapidement bien au-delà du périmètre administratif de la commune et connaît une croissance urbaine rapide.

Elle doit ainsi faire face à l’apparition de dépotoirs sauvages et à la nécessité d’assurer un service public adapté aux besoins des populations.

Grâce à l’appui de l’AFD dans le cadre des Projets environnement urbain à Lomé (13 millions d’euros depuis 2006), la Mairie de Lomé a déjà procédé à une modernisation de la filière de gestion des déchets solides urbains.

Le taux de collecte actuel (73%) est malgré les défis, relativement satisfaisant par rapport aux autres villes de la sous-région.

Mais face à l’urgence pour la collectivité de disposer d’un site de stockage final des déchets aux normes internationales d’autant plus que la décharge actuelle d’Agoe-Nivé a atteint sa capacité maximale, le projet de CET répond à la vision de la municipalité de mettre en place une structure organisationnelle en matière de gestion des déchets solides urbains, afin d’améliorer les conditions de vie des populations et de lutter contre la dégradation de l’environnement.

Charles Djade

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page