Environnement

Gnassingbé :  » Le soleil est notre bien commun. Nous sommes capables d’en faire une richesse universelle »

(24hinfo)-L’initiative de l’alliance solaire international (ASI) imaginée par Paris et New Delhi lors de la COP21, a été officiellement lancée ce dimanche 11 mars dans la capitale indienne.

Co-présidée par le président de la République française, Emmanuel Macron et le premier ministre indien, Narendra Modi, l’ouverture a été une succession de discours dont celui du président togolais Faure Gnassingbé, également président en exercice de la Cédéao.

Pour M. Gnassingbé, ‘ le soleil est un bien commun et ensemble, tous les États sont capables d’en faire une richesse universelle.

 » Je n’ai pas de doute que nous y parviendrons’, a-t-il dit.

Voici l’intégralité de son discours :

DISCOURS DE SEM Faure Essozimna GNASSINGBÉ,
Président de la République Togolaise,
Président en exercice de la CEDEAO
Sommet de lancement de l’Alliance Solaire Internationale (ASI)
New Dehli, 11 Mars 2018

Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Premier ministre,
Mesdames, Messieurs les chefs d’Etats et de Gouvernement

Pour aborder les grandes questions dont dépend notre existence commune, l’humanité n’est jamais aussi grande que lorsqu’elle parle d’une seule voix. Monsieur le Premier ministre Narendra Modi, je vous remercie de nous en donner l’occasion en organisant ce sommet. Avec les fondements de l’Alliance Solaire Internationale, nous inscrivons dans un socle intangible, ici et maintenant, les valeurs du vivre-ensemble, de responsabilité et de solidarité. L’histoire retiendra que New-Delhi en Inde, foyer de civilisations multiséculaires, fut le berceau de ce renouveau qui va porter le soleil par toute la terre.

À vos côtés, je voudrais saluer l’engagement du Président Macron qui n’a eu de cesse d’en appeler à la prise de conscience et à la responsabilité de tous au sujet de la justice climatique et de la préservation de notre planète.

L’Alliance Solaire Internationale est une chance pour le monde entier et plus encore pour les régions situées entre les tropiques comme l’Afrique de l’ouest. Au sein de la CEDEAO, je peux vous dire que nous sommes des champions de l’ensoleillement ! Il est donc naturel que nous entendions être également des acteurs engagés de cette Alliance ; ceci d’autant plus que, jusqu’ici, l’évolution contrastée du développement mondial ne nous a pas permis de tirer tous les profits de notre exposition quasi permanente au rayonnement solaire.

Nos Etats sont résolus à engager une transition énergétique fondée sur cette richesse disponible, respectueuse de l’environnement et qui offre de si grandes perspectives. Ces progrès sont tributaires d’une démarche solidaire et responsable. Pour cela, nous devons concrètement avancer ensemble et mettre en œuvre les solutions qui contribuent au mieux-être des populations contemporaines tout en préservant la planète pour les générations à venir. La CEDEAO ambitionne de porter progressivement la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à 35% en 2020 et 48% d’ici 2030. Ce faisant nous ferons de notre région un corridor des énergies renouvelables pour l’accès universel à l’électricité.

Pour parvenir à l’accès universel à l’électricité, le Togo mon pays déploie plusieurs actions ciblées en direction des localités les moins bien desservies, essentiellement en zone rurale. Mais il y a encore fort à faire dans ce domaine pour étendre de façon significative la desserte, ouvrir d’autres horizons et apporter à nos populations le bénéfice des nombreuses applications qui peuvent se développer autour du capital solaire.

Nous y parviendrons car nous ne sommes pas seuls. Nous pouvons compter sur la force de l’Alliance que nous fondons aujourd’hui pour apporter la lumière du développement aux hameaux les plus modestes.

L’apport du secteur privé sera déterminant. Le développement de la technologie basée sur l’énergie solaire requiert d’importants moyens. Les engagements que nous prenons aujourd’hui sont déclinés en projets. J’invite les entrepreneurs privés à miser sur l’avenir en y investissant.

Au Togo, nous avons lancé une initiative intéressante d’électrification par kits solaires individuels à prix préférentiels. La phase pilote vise 20.000 ménages dès l’année prochaine, et 300.000 d’ici 2022. Les premiers foyers connectés parlent avec enthousiasme de réels changements dans leur quotidien, du jour au lendemain. Nous mettons aussi l’accent sur l’installation de mini-centrales photovoltaïques. J’en ai inauguré une il y a quelques jours et l’engouement des populations nous confirme que nous sommes sur la bonne voie.

C’est grâce à l’énergie du soleil que s’allument ces étoiles de joie et d’espoir dans les yeux de milliers de togolais, d’africains, d’indiens et dans le monde entier. Nous avons le devoir de maintenir cette flamme allumée. Nous avons la responsabilité de tout mettre en œuvre pour que l’Alliance Solaire Internationale grandisse, se consolide et prospère.

Je voudrais, pour finir, dire ma conviction qu’avec la mobilisation des pouvoirs publics, l’accompagnement des partenaires techniques et financiers et l’appui des acteurs privés, nous donnerons à notre Alliance les moyens de porter les rayons du développement aux confins de la terre.

Le soleil est notre bien commun. Ensemble, nous sommes capables d’en faire une richesse universelle. Je n’ai pas de doute que nous y parviendrons.

Je vous remercie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page