Environnement

Togo : vers l’adoption d’un plan nationale de gestion durable des ressources forestières

(24hinfo)-La première version de la stratégie nationale REDD+  fait l’objet d’un atelier de validation ce jeudi  5 juillet à Lomé. Organisée  par le ministère de l’environnement et des ressources forestères,  la rencontre  regroupe  toutes  les parties prenantes à l’analyse, à l’amélioration et à la validation de la première version du document.

Objectif :  partager avec les acteurs, les mesures programmatiques et politiques retenues pour réduire le déboisement et ou, la dégradation des forêts, afin de préserver et de renforcer les stocks de carbone au Togo.

Egalement, il s’agit d’échanger et  d’améliorer le contenu du document, de formuler des recommandations et des orientations visant à corriger les lacunes juridiques, réglementaires et institutionnelles et le manque de capacités qui font obstacle à l’efficacité des actions engagées pour venir à bout des causes du reboisement et de la dégradation des forêts au Togo.

Pendant deux jours, les participants auront à faire des partages et des échanges en plénières sur plusieurs thématiques dont : l’échange sur le document, le partage et la validation des consignes des groupes de travail, l’analyse et l’amélioration du document, etc. Ceci, permettra aux participants d’être mieux informés sur l’ensemble des mesures programmatiques et politiques retenues pour réduire la déforestation au Togo.

Selon M. Hémou Assi, coordonnateur national de REDD+, le document de la première version de la stratégie nationale REDD+ comprend cinq axes prioritaires dont : l’agriculture  à faible impacte négative sur la forêt, la gestion durable des forêts et l’accroissement du patrimoine forestier national, la maîtrise des énergies traditionnelles et la promotion de l’énergie renouvelable, la réforme foncière et l’axe transversal. L’élaboration de la stratégie nationale REDD+, dit-il, constitue une opportunité pour  proposer des mesures à court, moyen et long termes devant conduire à faire face à tous les défis liés à la déforestation et à la dégradation des forêts.

Pour le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, M. André Johnson, la stratégie nationale de REDD+ doit impliquer toutes les catégories d’acteurs dans le diagnostic de la situation de référence et le choix des options stratégique, ainsi que, les mécanismes opérationnels de mise en œuvre  des actions programmées. C’est ce qui explique, dit-il, les ateliers régionaux organisé, afin de consulter les acteurs à la base sur les axes stratégiques et les meilleures options pour une mise en œuvre  efficace du document.

A cet effet, il a exhorté les participants à faire des échanges fructueux afin de doter le Togo d’un document de gestion durable des forêts.

Avec Togo presse

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page