Environnement

Vers la création et la gestion durable des plantations forestières et agro au Togo

(24hinfo)-Les  résultats de l’étude sur la création et la gestion durable des plantations forestières et agro-forestières dans le domaine des particuliers au Togo sont soumis à validation depuis   mardi à  Lomé.

La démarche   s’inscrit  dans le processus  d’élaboration et de  mise  en œuvre de la  stratégie nationale REDD+ entendez,   la  Réduction des Émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts.

Objectif :   bâtir  les bases  d’une gestion durable des ressources forestières à travers des actions de synergie de l’ensemble des parties prenantes et  de contribuer à l’effort mondial de lutte contre le réchauffement climatique.

L’étude menée  sur l’étendue de l’ensemble du reboisement fait dans le domaine des particuliers au Togo jusqu’à mi 2016 a pris en compte plusieurs indicateurs notamment  la répartition géographique, l’âge des peuplements, l’étendue actuelle effective et le potentiel (surface, croissance) pour le futur, la   caractérisation des acteurs (investisseurs, planteurs, paysans locaux, etc.)….

Les résultats   validés ce jour permettront au gouvernement de définir des stratégies nouvelles d’accroissement de la couverture forestière –estimée  ce jour à 24,24 % (récent inventaire forestier) par une l’élaboration d’une politique de l’afforestation et  de reforestation.

En effet,  au-delà de  l’absorption du carbone, la forêt apporte bien d’autres bénéfices dans plusieurs domaines tels l’économie et l’emploi, l’environnement en termes de biodiversité, de qualité de l’air et de l’eau, de régulation du climat et de lutte contre l’érosion, etc. sans oublier les dimensions paysagères, sociales et culturelles.

Les estimations situent le nombre d’individus directement tributaires des forêts entre 1,2 et 1,4 milliards soit un peu moins de 20% de la population mondiale.

Selon la FAO, les forêts ont contribué à 1,1% du PIB mondial avec 54,3 millions d’emplois créés en 2011. La forêt joue donc un rôle extrêmement important dans le développement socio-économique des Etats et dans l’amélioration du bien-être de la majorité des populations.

Dès lors que le  gouvernement  souhaite mettre  à profit la superficie  encore disponible de forêt dans le pays,  d’accroitre le patrimoine forestier national,  permettre aux plantations forestières et agro-forestières du domaine des particuliers de contribuer à l’opérationnalisation de la REDD+ dans sa phase de mise en œuvre effective,  des mécanismes incitatifs seront développés  permettant d’assurer une gestion durable des plantations privées afin de les capitaliser dans le processus de la REDD+.

D’où  cette étude   commanditée par le ministère de l’environnement  pour la constitution  d’une base de connaissances solides  et  d’évaluation  de la  pertinence puis de  l’efficacité de toutes les  formes de reboisements au Togo.

Loic

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page