Flash Info

Togo-Le cabinet de Sani Yaya recadre La Lettre du Continent

(24hinfo)-La cellule de communication du ministère de l’économie et des finances a apporté vendredi un démenti à une information publiée par la Lettre du Continent dans son édition N°772 du 7 mars et reprise par des journaux locaux.

Selon le communiqué rendu public par la Cellule à propos de l’article titré ‘Togo/ Faure Gnassingbé drible le FMI’, les faits tels quels rapportés par le journal relèvent d’une pure ‘imagination’ et ne reflètent pas la réalité.

En effet, dans sa livraison du 7 mars, La Lettre du Continent écrivait ‘ Faure Gnassingbé vient de contourner le Fonds monétaire international (FMI) qui déconseillait à l’Etat togolais d’émettre des titres du trésor en vue de lever 150 milliards de F Cfa (228 millions d’euros). Une somme destinée à rembourser la dette du secteur privé’, ‘alors que le FMI s’inquiétait qu’une telle opération ne fasse exploser la dette publique, le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya, a finalement autorisé le Dg du trésor à émettre sur instruction du palais de Lomé’.

Pour le cabinet, l’émission d’un emprunt obligataire est bel et bien autorisée par le FMI.

En effet, précise le communiqué, ‘lors de la mission de revue du programme du Togo par une équipe du fonds monétaire international (FMI) tenue à Lomé, du 23 au 30 octobre 2017, il est ressorti de l’évaluation que le taux d’endettement du pays se situe à 71, 7% du PIB, proche du ratio du PIB retenu dans l’espace UEMOA’.

‘ Et c’est conformément à la volonté du gouvernement togolais de poursuivre l’épurement de la dette intérieure commerciale et dans l’optique de dynamiser l’activité économique à travers le secteur privé que le FMI a autorisé l’émission de l’emprunt obligataire à cet effet’.

‘Sur cette base, le trésor public a lancé un appel à l’épargne pour un montant de 60 milliards de F Cfa qui a connu un franc succès, le montant mobilisé étant ressorti à 61,8 milliards F Cfa’, précise le communiqué.

En clair, il s’agit d’une opération autorisée, qui a reçu l’accord du FMI dont le Togo a conclu un accord triennal. La Lettre du Continent doit simplement revoir sa copie car elle s’illustre ces temps-ci dans l’à-peu-près et du faux.

Charles

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page