Flash Info

  Sani Yaya : ‘L’inflation est maîtrisée et l’assainissement des finances publiques se poursuit de façon résolue’

(24hinfo)Lors d’une communication  faite   en marge  de  la  43ème réunion  de la Banque islamique de développement  (BID) tenue  du 1er au 5 avril 2018 à Tunis, le ministre de l’économie et des finances,  Sani Yaya a félicité les responsables de la BID pour  ‘toutes les initiatives importantes prises pour rendre plus efficaces la gestion de l’Institution ainsi que celle du portefeuille des projets’.

Ceci dans le  but  de préserver la note de crédit triple A, gage de la confiance des banques multinationales de son envergure.

Le patron du département de  l’économie togolaise a  remercié la BID pour son soutien multiforme au Togo.

Ainsi,  a-t-il relevé  ‘ Qu’il me soit également permis, à cette occasion de saluer les efforts que le Groupe de la BID ne cesse de consentir en vue de faire avancer le développement économique et social de notre pays par le financement de nombreux projets dans les domaines des infrastructures, de l’éducation, de la santé, d’électrification rurale et des projets d’éradication de la pauvreté sous toutes ses formes à travers le financement des institutions de micro-finances en faveur des populations les plus vulnérables’.

 

Dans l’ensemble, l’économie togolaise a affiché des résultats encourageants ces dernières années. Le taux de croissance du produit intérieur brut, au cours des cinq dernières années, s’est établi au delà de 5%, même si nous avons enregistré un léger ralentissement en 2017 du fait du recul de l’investissement public et de la crise socio-politique que connaît notre pays et dont la résolution est en cours dans le cadre du dialogue politique engagé par le gouvernement. L’inflation est maîtrisée et l’assainissement des finances publiques se poursuit de façon résolue. Dans le même temps, le déficit des transactions extérieures courantes a baissé de 11,1% du PIB en 2015 et de 9,7% en 2016 mais il reste encore relativement important en raison du manque de diversification de notre économie.

Avant de conclure son intervention devant l’Assemblée des pays membres du Groupe de la BID, le ministre  Sani YAYA a fait part aux participants des perspectives futures du pays.

Dans sa nouvelle politique de développement, le gouvernement privilégie désormais les projets structurés financés en collaboration avec le secteur privé sous forme de projets PPP.

‘C’est dans ce contexte que le gouvernement a conclu en 2017 un accord avec le Fonds monétaire international (FMI), un programme triennal soutenu par la facilité élargie de crédit (FEC)’, a-t-il indiqué.

Ce programme a pour objectif principal de ramener l’endettement à un niveau soutenable afin de consolider la viabilité des finances publiques. Les résultats de la première revue du FMI avait été positive et la deuxième revue qui est entrain de s’achever actuellement sera également concluante ce qui dénote d’une plus grande discipline du gouvernement togolais  dans la gestion des finances publiques.

Enfin, le gouvernement togolais a engagé d’importantes réformes structurelles visant la transformation profonde de son économie.

Il vient d’adopter par ailleurs son nouveau plan national de développement 2018-2022 qui s’articule autour de trois principaux axes. Bien évidemment, ce nouveau plan national de développement devra être soutenu par le renforcement de notre capacité énergétique.

Pour financer les projets de cet ambitieux plan national de développement, la République togolaise sait qu’elle peut comme toujours compter encore plus sur le soutien de la BID afin de faire face aux nombreux défis sociaux et réduire la pauvreté de façon significative (—)».

Les travaux de cette 43 éme Réunion de la Banque Islamique de développement (BID) édition 2018 sont axés sur le développement des infrastructures en Afrique : les opportunités et les défis, les partenariats stratégiques pour le développement des affaires, l’emploi des jeunes, le financement du développement, la propriété intellectuelle et les solutions scientifiques et technologiques développées au service du développement durable.

Cette manifestation favorisera également, des discussions sur le rôle de la finance islamique dans le développement des PME et TPE, le renforcement de l’inclusion économique de la femme et la réalisation de la sécurité alimentaire, tout en maîtrisant les ressources en eau.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page