Justice

Togo-Le défenseur des droits de l’homme, Assiba Johnson accusé d’appel  au génocide

(24hinfo)-Le président du regroupement des jeunes africains pour la démocratie et le développement (REJADD, organisation de défense des droits de l’homme), Assiba Johnson interpellé le 4 avril par les services de renseignement et d’investigation (SRI), à Lomé serait poursuivi pour trois chefs d’accusation.

Il s’agit pêle-mêle selon les avocats de ‘propagation de fausses nouvelles, outrage aux autorités et appel au génocide’.

A l’origine de cette interpellation dans le cadre –d’une enquête-, la publication d’un rapport dont il est signataire sur la répression des manifestations politiques publiques de la Coalition des 14 partis de l’opposition, en février dernier et qui faisait cas de 100 morts.

Le gouvernement a récusé le contenu dans un communiqué. ‘Le gouvernement entend exprimer sa vive réprobation et sa désapprobation face aux allégations contenus dans ce rapport insultant, tendancieux et manipulateur’, peut-on lire dans le communiqué du gouvernement.

Dans le même dossier, deux directeurs de publications ayant relayé le rapport ont été entendus par les agents du SRI.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page