Politique

 Nathaniel Olympio : ‘Il faut revoir à tête reposée  le cadre électoral’

(24hinfo)-  2018 est une année électorale pour le Togo, :  les législatives, les locales et aussi le  référendum.    Ces  rendez-vous retenus par le calendrier électoral cette année seront tenus, a rassuré le Chef de l’Etat dans son adresse  à l’occasion du 58e anniversaire de la fête  nationale.

Et si élections devraient y avoir lieu, le  chef du parti des Togolais, Nathaniel Olympio,   attire son attention sur la nécessité de revoir la manière dont les institutions vont interférer dans le processus électoral. Il s’exprimait  chez nos confrères de RFI.

« A partir du moment où le chef de l’Etat s’accroche à respecter le délai constitutionnel, c’est-à-dire à organiser des élections au mois de juin-juillet de cette année, on comprend aisément que toute la revendication qui consiste à revoir le cadre électoral sont des choses qui ne le préoccupent pas. Il veut passer outre. Il veut organiser des élections dans des conditions opaques pour, encore, avoir des fraudes qui leur permettront d’avoir une mainmise sur l’exécutif et sur le législatif », a-t-il dit.

« Ce fonctionnement-là est inacceptable et c’est pour cela que nous demandons aujourd’hui que l’on puisse, à tête reposée, revoir le cadre électoral, revoir la manière dont les institutions vont interférer dans le processus électoral. La Cour constitutionnelle, la Céni et toutes ces institutions qui ont pour vocation de conduire une élection propre et transparente, aujourd’hui, elles ne jouent pas leur rôle au Togo. Il faut absolument que, si nous voulons sortir de cette crise, on puisse avoir une élection propre qui va départager les Togolais, les acteurs politiques au Togo, et qui donnera des résultats que personne ne contestera », rappelle Nathaniel Olympio.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page