Politique

 Tikpi Atchadam : ‘Pour nous, je continue de marteler : Faure doit partir. On ouvre une transition, on va aux élections’

24hinfo)-Dans un entretien accordé mardi à la radio Avuleté de la Diaspora, l’opposant Tikpi Atchadam,-devenu invisible -sur la scène politique s’est prononcé sur la situation politique du pays. De la position de son parti PNP sur la transition politique proposée par la coalition dont il est membre, le retour des fondamentaux de la constitution de 1992 à travers 5 articles et la candidature de Faure Gnassingbé, rien n’a été laissé de côté.

Lisez plutôt !

Q : Comment concevez-vous la transition au Togo ?

Tikpi Atchadam : En fait quelle est la demande du peuple togolais ? Il demande la fin du système des Gnassingbé, l’alternance depuis le sommet de l’Etat. C’est conformément à ces demandes que la revendication de la Constitution de 1992 a été formulée, correspondant donc aux doléances du peuple togolais.

C’est sur cette base que les mouvements ont été lancés pour continuer dans le cadre du Groupe des 14, c’est-à-dire la coalition et tout le monde sait où on en est aujourd’hui.

Q : Peut-on s’attendre à un accord ?

T.A. : Ecoutez, on ne peut pas avoir fait tout ce que l’on a fait jusqu’à aujourd’hui pour des portefeuilles ministériels ? Il n’est pas question d’un gouvernement d’union nationale, il est bel et bien question d’une transition Sans Faure.

Laquelle transition nous conduira aux élections présidentielles législatives et locales.

Une transition n’est pas un gouvernement d’union. L’expérience de 1990 est encore fraîche dans la mémoire collective des togolais. Tout le monde sait qu’Eyadema s’est réinstallé après, donc le Schéma, c’est la démission de Faure, on ouvre une transition qui nous conduit aux élections, c’est tout et c’est clair.

Q : Selon vous Faure doit se représenter en 2020 ?

T.A. : Notre logique ne parle pas de 2020, mais d’aujourd’hui. Je vous parle de la Constitution de 1992, de la démission de Faure, de l’ouverture d’une transition devant nous conduire aux élections.

Pour ce qui concerne le PNP, ce que nous avons appelé la déclaration de Tchamba, elle est très claire.

Quand vous dites que les manifestations n’arrivent pas à faire partir Faure, c’est vous qui le dites. Faure lui-même ne le dira pas. Alors pourquoi refuse-t-on de lever le siège sur Mango, Bafilo, Sokode. Comment comprendre cette panique à chaque dépôt de lettre d’information pour une marche ?

Q : Votre mot de fin

TA. : Pour nous, je continue de marteler : Faure doit partir. On ouvre une transition, on va aux élections.

Au peuple togolais, je demande de rester attacher aux fondamentaux de la lutte, la C92 , l’effectivité du vote de la diaspora. Il n’est pas question d’un gouvernement d’union nationale au bout duquel Faure va se réinstaller.

Transcrit par 24hinfo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page