A la unePolitique

Togo : la coalition de l’opposition décale sa manifestation de rue d’une semaine

(24hinfo)-La manifestation annoncée par la Coalition des 14 partis politiques sur ce samedi 10 novembre vient d’être décalée sur le 17 novembre, soit une semaine de report, indique un communiqué signé par la coordinatrice, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson.

Le décalage est justifié par la recherche d’efficacité et le succès de la manifestation.

Parlant de la réunion de concertation tenue du 3 au 6 novembre 2018 à Conakry entre une délégation de la Coalition des 14 partis politiques de l’Opposition togolaise (C14) et le Président de la République de Guinée, Co-facilitateur dans le règlement de la crise togolaise, le regroupement se réjouit « d’avoir trouvé auprès du Président Alpha Condé, une oreille très attentive ainsi qu’une disponibilité à rechercher, en concertation avec ses pairs, des solutions consensuelles pour une sortie définitive de la crise togolaise ».

« Les conclusions de la concertation sont attendues dans les tout prochains jours », précise la note de la C14 qui renseigne également sur les points abordés lors de cette réunion qui a connu la présence des représentants de la majorité présidentielle, du gouvernement, de la commission de la Cédéao et du représentant du facilitateur guinéen.

Il s’agit entre autres, des points classiques comme « les engagements pris par le gouvernement togolais pour la libération des personnes encore en détention », « la recomposition paritaire de la CENI et ses implications », « l’affinement du chronogramme électoral par la nouvelle CENI inclusive, en particulier, la reprogrammation du recensement », et « le chronogramme des Réformes constitutionnelles et institutionnelles », a été faite.

Outre l’évaluation, la coalition dit avoir soulevé des inquiétudes liées à la composition équilibrée des démembrements de la CENI à savoir les Commissions Electorales Locales Indépendantes (CELI) et les Comités des Listes et Cartes (CLC) », « l’abandon de la présidence des CELI par des magistrats ès qualité », « l’élaboration d’un chronogramme électoral consensuel par la CENI dans sa nouvelle composition avec l’appui des experts », « l’étude et l’adoption d’un découpage électoral équitable et conforme au principe un homme une voix admis en démocratie », « l’arrêt du processus en cours entamé sans la participation de l’opposition et plus spécialement de la suspension du recensement électoral prévu pour le 1er Octobre 2018 », « l’adoption d’un recensement biométrique intégral permettant la vérification formelle du porteur de la carte d’électeur au moment du vote ; l’adoption du mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour les législatives » » et « le vote des Togolais de l’étranger pour les législatives en cours de préparation ».

De fait, la Coalition « renouvelle sa profonde gratitude aux deux Facilitateurs pour tous les efforts qu’ils ne cessent de déployer en vue d’une résolution durable de la grave crise sociopolitique qui mine le Togo depuis des décennies ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page