Santé

Lutte contre le cancer : un séminaire des premières dames annoncé pour début Août à Ouaga (Burkina Faso)

(24hinfo)-L’épouse du Président du Faso, Sika Kaboré, a annoncé au cours d’une conférence de presse la semaine dernière  la tenue les 1er et 2 août prochain d’un séminaire régional de haut niveau sur la promotion de la sensibilisation à la lutte contre le cancer et les programmes de plaidoyer dans les Etats membres du groupe Afrique de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).
Cette rencontre de haut niveau, selon Madame Sika Kaboré, par ailleurs présidente de la Fondation Kimi qui intervient dans la lutte contre le cancer, verra la participation d’une dizaine de ses consœurs du Benin, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, de la Gambie, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Mozambique, du Niger, du Nigéria, du Sénégal, de la Sierra Leone, du Tchad et de l’Ouganda.

L’épouse du président soudanien sera également l’invitée de ce séminaire, dont l’objectif est de renforcer les capacités des Premières dames en matière de leadership et de plaidoyer, pour la promotion de la sensibilisation à la lutte contre le cancer et les programmes de plaidoyer dans les pays membres du groupe Afrique de l’OCI, a précisé Mme Kaboré.

Ce séminaire sous-régional, auquel prendront également part des experts et des représentants d’organisations de la société civile investis dans la lutte contre le cancer, permettra de présenter l’état des lieux de la maladie, d’identifier les voies et moyens par lesquels les Premières dames pourront renforcer leur leadership dans la lutte, et de les informer sur les opportunités et les meilleures pratiques dans la recherche de financement.
Il sera aussi l’occasion de partager les meilleures pratiques régionales dans les domaines de la tenue des registres, de la planification et du contrôle du cancer.

Au Burkina Faso, selon le Docteur Charlemagne Ouédraogo, les registres hospitaliers nationaux dénombre 2000 cas de cancer chaque année.
Au cours de la conférence, Mme Sika Kaboré a souligné que le Qatar soutient le Burkina Faso en vue d’implanter un centre de radiothérapie, qui devrait être fonctionnel en mi 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page