Société

Le gouvernement togolais assiste les réfugiés ghanéens sur son territoire

(24hinfo)-Depuis le 1er juin 2018, la préfecture de Dankpen a accueilli 1.772 personnes ayant fuit les localités de Saboba et Tchirkpeni suite à un conflit foncier ayant opposé Tchokossi et Konkomba. Des morts et plusieurs blessés ont été enregistrés. Alerté, le gouvernement Togolais a dépêché une équipe multisectorielle sur les lieux depuis le 2 juin 2018 notamment sur sites d’accueil de Koulfiekou, Yabido, Kpankpandé, Tchardo et Sékou- Bas pour évaluer la situation et leur apporter le soutien moral et matériel.

 

Les dispositions ont été prises pour assurer la prise en charge de ces réfugiés depuis leur arrivée. Il s’agit notamment de la prise en charge des blessés par le CHU et le CHR de Kara, la distribution de vivres, de non – vivres et d’eau potable, la construction d’abris, la vaccination des enfants de moins d’un an, la distribution de moustiquaires et la prise en charge gratuite des réfugiés malades par les centres de santé du milieu.

 

Dans le cadre du renforcement du dispositif de prise en charge de ces réfugiés ghanéens, le HCR a appuyé le gouvernement en non-vivres. Il s’agit de  600 sceaux de 14 litres, 216 sceaux de 15 litres, 800 nattes, 800 moustiquaires et 400 kits d’ustensiles de cuisine. Le 12 juillet 2018,  le ministère de l’action sociale a procédé à la distribution de ces non- vivres aux bénéficiaires dans  les 5 villages d’accueil.  Chacun des 278 ménages présents sur les sites  a bénéficié de cette assistance.

 

 

 

 

 

 

 

 

D’autres acteurs ont également apporté leur contribution à la prise en charge de ces réfugiés. Il s’agit notamment de la section UNIR Dankpen et de l’OCDI- Kara.
La Rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page