Société

L’eau : la réponse est dans la nature

(24hinfo)-Ce 22 mars marque  la journée mondiale de l’eau.  Elle est toujours plus importante d’année en année. Ce jour, l’Organisation des Nations Unies organise la 26e journée mondiale de l’eau.

Même si   l’humanité ne rend pas forcément compte que  cette journée reste pleinement d’actualité tant les chiffres communiqués dans un rapport conjoint de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l’UNICEF, en juillet 2017, suscitent l’inquiétude.

En effet, 30 % de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable à domicile et 4,5 milliards d’individus ne disposent pas d’un système d’assainissement sûr.

Si la situation est dramatique dans les pays pauvres et les milieux ruraux, les nations riches ne sont pas épargnées pour autant.

En Californie et à Las Vegas, par exemple, la surconsommation d’eau a mené à une pénurie de l’or bleu.

Pire, des mégalopoles comme Le Cap, en Afrique du Sud  sont obligées de mettre en place des restrictions d’eau drastiques pour éviter la panne sèche.

Au Togo  la  couverture en eau au plan national est moins de 50 % et de   52 % au niveau de la capitale.  Très modeste  et les efforts vont se poursuivre a rassuré dans un message le ministre l’eau, Lekpa Gbegbeni.

Pour lui,   les innombrables projets  d’adduction d’eau réalisés  ou  qui sont en cours de réalisation sur l’ensemble du territoire national traduisent  la ferme volonté du président   de la République  et de son gouvernement à mettre à disposition de la population de l’eau  potable en quantité et en qualité est une réalité.

Place sous le thème ‘l’eau : la réponse est dans la nature,  cette journée sera l’occasion pour les Etats  d’explorer les différentes manières  pour  utiliser la nature pour surmonter les défis de l’eau du 21ème siècle.

Les dommages environnementaux, associés aux changements climatiques, sont à l’origine des crises liées à l’eau que nous observons dans le monde entier. Les inondations, la sécheresse et la pollution de l’eau sont aggravées par la dégradation de la végétation, des sols, des rivières et des lacs.

Lorsque l’on néglige les écosystèmes, il est plus difficile de fournir à tous l’eau dont  l’humanité a  besoin pour survivre et prospérer.

Les solutions basées sur la nature ont le potentiel de résoudre nombre de  problèmes d’eau.

‘Nous devons faire beaucoup plus avec l’infrastructure « verte » et l’harmoniser avec l’infrastructure « grise » dans la mesure du possible.

Planter de nouvelles forêts, reconnecter les rivières aux plaines inondables et restaurer les zones humides permettra de rééquilibrer le cycle de l’eau et d’améliorer la santé humaine et les moyens de subsistance’, peut-on lire sur le  site des Nations unies.

L’objectif de développement durable n°6 – Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau – a notamment pour cible de réduire de moitié la proportion d’eaux usées non traitées et d’augmenter considérablement à l’échelle mondiale le recyclage et la réutilisation sans danger de l’eau.

La Journée mondiale de l’eau est coordonnée par ONU-Eau (le mécanisme de coordination interinstitutions des Nations Unies pour toutes les questions liées à l’eau douce) en collaboration avec les gouvernements et d’autres partenaires.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page