Société

Les élèves du Collège Protestant d’Agbalépédo revivent l’histoire de la traite atlantique et  de l’esclavage

(24hinfo)-Dans le cadre de la Journée internationale de la Commémoration des victimes de l’esclave et de la traite transatlantique des esclaves célébrée tous les 25 mars dans le monde, le Système des nations unies (SNU) au Togo à travers le Centre d’Information des Nations Unies (CINU) a organisé ce mardi une rencontre d’information et d’échanges avec projection de films au Collège Protestant d’Agbalépédo.

Une célébration par anticipation de ladite journée qui a permis aux milliers d’élèves du Collège de revivre l’histoire de la traite atlantique et de l’esclavage.

Par cette manifestation, le Système des nations unies au Togo a voulu en partenariat avec le corps enseignants du Collège éduquer les élèves sur les causes, formes et conséquences de la traite mais aussi les sensibiliser à propos des dangers actuels du racisme et des préjugés.

L’objectif est de les amener à être à leur tour des éveilleurs de conscience dans leur communauté.

La traite transatlantique des esclaves est, dans l’histoire, le plus vaste mouvement forcé de personnes innocentes qui s’est étalé sur plus de 400 ans. D’après les estimations de l’UNESO, cette traite a déraciné 15 à 20 millions d’Africains qui ont été séquestrés et trainés de force dans les Amériques et les Caraïbes. Ces personnes ont enduré une misère indescriptible de même que leur descendants et ce pendant des centaines d’années.

Pour rompre le silence et ne pas oublier toutes ces personnes qui ont souffert et sont morts aux mains du système cruel de l’esclavage, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé par sa résolution 62/122 qu’à partir de 2008, le 25 mars serait chaque année la Journée internationale de célébration du bicentenaire de l’abolition de la traite transatlantique des esclaves.

L’objectif de cette Journée est d’honorer la mémoire de ceux qui ont perdu la vie à cause de l’esclavage et de ceux qui ont subi les horreurs de la traversée du milieu et ont lutté pour obtenir leur liberté. C’est également une journée consacrée à l’examen des causes, des conséquences, et des enseignements de la traite transatlantique des esclaves en vue de sensibiliser le public aux dangers du racisme et des préjugés.

Exif_JPEG_420

Et l’organisation de la rencontre d’échanges organisée ce jour au collège protestant s’inscrit dans cette logique, a confirmé l’assistante administrative du CINU, Bossou Dorkenoo, qui intervenait au nom du Système des nations unies au Togo.

Loic

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page