Société

Paix, non violence  et lutte contre l’intolérance religieuse

(24hinfo)-Le ministre de la sécurité, Yark Damehane a présidé  ce samedi 7 juillet à Lomé au nom de son  collègue de l’administration  territoriale, la cérémonie d’ouverture du premier colloque national interreligieux au Togo. Une initiative de la Fondation Mohammed VI des Oulemas d’Afrique Section Togo  à laquelle ont pris part les représentants des religions Judaïsme, Christianisme, Islam, Religions africaines traditionnelles et des experts responsables d’organisations de la société civile, de la vie politique, économique et des médias.

Ce  colloque est un véritable renfort éducatif et pédagogique au côté de toutes les mesures, politiques, institutionnelles, sociales et administratives que dispose le Togo pour une pratique religieuse libre, responsable, égalitaire voulues et mises en œuvre au plus haut sommet de l’Etat.

Pour les initiateurs,   il s’inscrit dans le cadre du plan d’action annuel de la section togolaise de la fondation. ‘Le contexte actuel de la dynamique des  sociétés  dans le monde montre à suffisance   à quel degré les religions sont confrontées à  la question de la culture de la paix  et de la non violence’, a déclaré  le président de la  section Togolaise de la Fondation Mamadou Adboulbatchi, en présence d’une délégation de 5  experts  des questions liées à l’Islam et des professeurs des universités  venus  du Maroc.

vue des officiels

Le présent colloque se veut une véritable occasion d’insuffler un nouveau dynamisme au cadre de discussion entre les religions bâtisseurs de la paix  sous toutes ses formes  avec les efforts des gouvernants.

Dans son mot d’ouverture, le ministre de la sécurité  a rappelé  à l’assistance le climat actuel d’insécurité  dans le  monde entier  et  particulièrement sur le  continent.

‘Notre est traversé par une hégémonie parfaitement contradictoire aux valeurs communes de l’humanité et malheureusement collée à la religion. Cette hégémonie caractérisée par l’extrémisme religieux, la violence, la  haine, le terrorisme  et le rejet de tout, embrase tout, sème la terreur en ôtant les vies humaines pourtant sacrées  et détruisant les biens au service des humains’, a déclaré le  Général Yark Damehane.

Face à cette situation poursuit le ministre et  dont aucune religion dans son essence propre ne se réclame attributaire, ‘il est donc important voir impérieux de se mettre ensemble dans une approche de dialogue, d’ouverture de soi et surtout d’apprentissage afin de trouver des solutions idoines’.

‘C’est pourquoi nous n’avons pas hésité un seul instant à autoriser et accompagner le présent colloque inter-religieux organisé dans notre capitale par la Fondation  Mohamed VI et qui vise à permettre aux responsables religieux de se frotter en deux jours à travers des communications ; C’est aussi une grande rencontre d’échanges qui permettront à nos responsables religieux d’apprendre afin de transmettre les connaissances acquises sur les autres religions’,  a martelé le ministre qui ajouté, ‘à coup sûr,  au sortir  de ces assises, certains clichés et préjugés qui sont à l’origine du rejet des autres et des actes inhumains perpétrés dans les mosquées, dans les églises, dans les marchés, dans les écoles  etc…..seront corrigés’.

vue des participants

‘Ce nouvel élan que nous voulons tous pour un monde apaisé, harmonieux  doit procéder  de vous respectés et dignitaires religieux au travers des enseignements que vous donnez à vos milliers de personnes qui vous suivent à tout instant’, précise le ministre.

La Fondation Mohammed VI des Ouléma africains est créée sous la présidence d’Amir Al Mouminine, Sa Majesté le Roi Mohammed VI par le dahir n° n°1-16-81 du (22 juin 2016).

Elle a pour objectif de prendre toute initiative permettant d’intégrer les valeurs religieuses de tolérance dans toute réforme à laquelle est subordonnée toute action de développement en Afrique, que ce soit au niveau du continent qu’au niveau de chaque pays ;

A noter que  le colloque prend fin demain dimanche.

Charles

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page