Société

Togo -Parité femmes et hommes  dans l’enseignement,  Komi Tchakpélé  en fait une priorité

(24hinfo)-Une rencontre d’échanges a réuni jeudi soir à Lomé le ministre des enseignements primaire et secondaire, Komi Tchakpélé  et les membres de la Cellule genre de son département ministériel dans le cadre de  la  célébration en différée de la journée internationale de la femme.

Placée sous le thème ‘Professionnalisation de la femme enseignante, contrainte et défis ‘,   le cadre  a été une occasion  pour les participants, notamment pouvoirs publics et les  femmes fonctionnaires dudit ministère de  mener les réflexions autour des  défis,contraintes et actions  à mener   dans la réalisation  de  la parité  femmes et hommes dans le secteur de l’enseignement togolais.

Selon statistiques,  sur un total de  39 629 agents,  les hommes  représentent 81% des effectifs contre 19% de femmes.

Il en est de même pour les cadres du département où sur 6 775 agents, les femmes ne représentent que  19% des effectifs.

Quant au management de l’institution seulement 6%  de postes de responsabilités sont occupés par les femmes contre 94% pour les hommes.

Face à ce tableau qui  est le juste contraire des ambitions des pouvoirs publics, le ministre des enseignements primaire  et secondaire, Komi Tchakpélé veut prendre les choses en main.

 

En effet, a-t-il dit, le chef de l’Etat s’est résolument engagé de concert avec toute la communauté internationale, à assurer la promotion intégrale de la femme togolaise.

Illustration faite  par la ratification  des instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de femme, en vue de renforcer l’arsenal de leur ordonnancement juridique interne en faveur de l’équité genre.

‘Pour concrétiser les ambitions du gouvernement, les femmes doivent donc entreprendre ensemble des réflexions et des actions pour se débarrasser  de toutes  les pesanteurs sociales, traditionnelles  et modernes afin de s’affirmer et se bâtir une carrière, et garantir ainsi à notre pays de meilleures performances institutionnelles par une utilisation optimale de nos ressources humaines’,   a indiqué  le ministre Tchakpélé avant  de renouveler l’engagement  de l’Etat à renforcer l’intégration de la dimension genre au sein du ministère.

 

Céline

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page