Togo : des policiers « experts » de maintien de l’ordre

0

Pour encourager les forces de sécurité à mieux encadrer les manifestations de rue au Togo, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) appuie les autorités togolaises dans la formation de quelque 850 élèves policiers  du 7 au 12 octobre à l’Ecole nationale de Police de Davié (20 Km de Lomé).  Objectif : contribuer au renforcement de la formation des forces de sécurité en maintien de l’ordre pendant les manifestations publiques et dans le respect des droits de l’homme et des droits des enfants.

Objectif 16 des ODD

Cette remise à niveau des  agents  de la force publique constitue un volet du projet «  Renforcement des capacités nationales et communautaires de prévention des conflits et violences et de protection des droits de l’homme au Togo » financé par le PNUD, dont l’objectif est de « contribuer à la réduction des conflits et des violences récurrents liés aux questions politiques au Togo ». Ceci, par le renforcement des « capacités au niveau national et communautaire de prévention et de gestion des conflits dans les régions les plus affectées par les violences ».

Face à la récurrence des crises politiques, à l’effritement du tissu social et à la faiblesse des capacités de résilience des institutions et des populations au Togo, le Système des Nations Unies en collaboration avec le gouvernement du Togo a soumis au Fonds de Consolidation de la Paixdes Nations Unies (PBF), un document de projet axé sur la prévention des conflits intitulé

« Ce projet est aligné à l’ODD 16 s’inscrit dans le cadre de l’agenda de prévention des conflits adopté par le Secrétaire Général des Nations Unies en 2017 », indique le PNUD dans une note de presse consultée par 24heureinfo.com

Mis en œuvre conjointement par le PNUD et l’UNICEF dans quatre régions du pays-Maritime, Centrale, Kara et Savanes, il s’étend sur une période de 18 mois pour un coût de financement de plus de 1,6 milliards.

Renouer avec  la confiance

Les activités du projet permettront  de « créer une confiance entre les populations et les forces de défense et de sécurité ». Pour le PNUD, il offrira aussi une occasion aux  leaders et acteurs locaux ainsi qu’aux médias institutions au niveau local et national de participer activement à la réduction de conflits violents liés aux questions politiques.  Les 1553 élèves policiers  auront la  maîtrise du cadre juridique des droits de l’homme et de l’enfant dans le maintien et le rétablissement de l’ordre  et  les techniques de dispersion non violente des foules.

Laisser un commentaire