A la uneSociété

CEDEAO : bientôt de nouvelles directives pour réduire la prolifération des armes légères et de petit calibre dans la région

La division des armes légères de la Cédéao organise depuis mercredi 4 mars à Abuja,  une réunion d’experts indépendants pour  l’examen des directives et des procédures opérationnelles standard (SOP) sur les armes légères et de petit calibre (ALPC)  afin de réduire leur prolifération dans la région.

Dans une sous région en proie à l’insécurité avec des attentats signalés dans les pays membres, la commission de la CEDEAO reste à l’avant-garde de la lutte contre la prolifération des armes.

Selon les organisateurs, la rencontre constitue une étape importante pour la Commission de la CEDEAO pour se doter des SOP et des  directives pour l’expérimentation de la mise en œuvre de l’article 19 de la Convention de la CEDEAO relatif au traçage des ALPC

A lire aussi Début de l’opération de marquage des armes des Forces de défense et de sécurité

«Le traçage des armes légères et de petit calibre illicites est un mécanisme clé pour les efforts nationaux et régionaux visant à prévenir, combattre et éliminer la circulation illicite, le trafic et la prolifération des ALPC. La Commission de la CEDEAO s’est engagée à renforcer la capacité de ses États membres à coopérer pour identifier et localiser les ALPC illicites en temps opportun et de manière fiable », a déclaré Ahoba Piex Joseph au nom du général Francis Behanzin, commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de la Commission de la CEDEAO.

Le projet d’examen des directives est financé par le Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour l’appui à la coopération en matière de réglementation des armements (UNSCAR) et a reçu une assistance technique de l’agence allemande de développement, la GIZ.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page