Sport

Togo-Championnat militaire féminin de volley ball : la RM 2 conserve son titre

La 2ème édition du championnat militaire et paramilitaire de volley-ball dame, a connu son épilogue le vendredi 23 septembre au camp général Ameyi de Kara, avec le sacre de l’équipe de la deuxième Région militaire (RM2) qui conserve son titre. Elle a dominé en finale la Police nationale par 3 sets à 2.

La finale a été âprement disputée. Les deux équipes ne se sont pas lâchées d’une semelle dès l’entame du match. Les deux premiers sets ont été à l’avantage de la RM2 sur les scores de 25-12 et 25-16. Sous la menace de perdre la finale les filles de la Police nationale se sont réveillées en remportant les 3ème et 4ème sets (25-18 et 25 -23). A deux sets partout, il a fallu un jeu décisif pour départager les deux protagonistes. Les volleyeuses de la RM2 plus déterminées ont clos les débats en remportant le jeu à 15 à 5.

Victorieuse pour la deuxième année consécutive la RM2 confirme sa suprématie sur le volley-ball militaire dame. Les équipes de la RM1 et de la gendarmerie nationale ont occupé respectivement les 3ème et 4ème places.

L’équipe championne a remporté en plus la coupe, des médailles en or et une enveloppe financière. L’équipe finaliste est repartie avec des médailles en argent et une enveloppe financière également. La RM1 s’est contenté de la médaille en bronze et une enveloppe financière.

Le commandant de la RM2 Col. Tchakébéra Passou s’est dit heureux de la réussite de cette deuxième édition au regard du spectacle offert, de l’esprit collectif et de corps démontrés par les équipes. Il a insisté sur l’importance du sport dans le développement socioculturel avant de remercier le chef de l’Etat, chef suprême des armées, qui attache du prix aux activités du sport qui contribue à la cohésion des armées notamment le sport militaire et paramilitaire.

Colonel Tchakébéra a félicité l’équipe championne pour la qualité de sa prestation et l’esprit de fair-play puis invité les autres équipes à prendre leur position dans le classement actuelle comme un défi à relever en accentuant les entrainements pour l’avenir.

Pour l’entraineur de l’équipe de la RM2, Salima Emmanuel kinésithérapeute de profession, son équipe a compris qu’un match ne se joue pas dans les tribunes mais plutôt sur le terrain. « Le match a été très difficile et au coup de sifflet final c’est la RM2 qui gagne. Je dois cette victoire aux joueuses qui ont confirmé leur suprématie par leur courage et détermination » a-t-il martelé.

Chez les policières par contre c’est le regret. « Ça fait très mal, les filles ont raté leurs services, elles ont carrément servi dehors, ce qui a fait que nous avons donné gratuitement les points à l’adversaire qui s’est bien défendu », a confié le Commissaire de Police, Nanwou Kondi coach de l’équipe.

Avec ATOP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page