Economie

Coopération : Le PNUD dote le Togo d’un portail des investissements

Le Togo dispose depuis lundi 9 août d’un portail des investissements. La plateforme  Investirautogo financée par le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et d’autres partenaires  permet aux investisseurs de découvrir les potentialités du pays et les réformes économiques opérées ces dernières années.

Le portail de l’investissement est le premier résultat concret du Projet d’amélioration du financement du développement financé à hauteur de 2 millions dollars US sur la période de juillet 2020 à juin 2022, par le Fonds Commun des Nations Unies pour les ODD, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance et le Programme des Nations Unies pour le développement. Son objectif de créer les conditions d’une augmentation des ressources pour le financement de la Feuille de route Gouvernementale 2020-2025 et les priorités de développement durable du Togo à l’horizon 2030.

Ainsi,  investirautogo.tg est une ouverture du pays sur le monde des affaires.  Il incite à investir dans un Togo moderne et, en pleine mutation. Plusieurs rubriques sont créées à cet effet comme  l’obtention de l’agrément provisoire, le renouvellement, l’extension, le duplicata, la réactivation notamment.

Lire aussi-Togo : La ministre de l’investissement dans les locaux de Majorel à Lomé

« Derrière ce portail qui est lancé aujourd’hui, il y eu un travail minutieux d’analyses des procédures qui aboutira à leur simplification et à une efficacité accrue de l’Agence de promotion des investissements. Ce portail participe non seulement à l’amélioration du climat des affaires, à la visibilité et l’attractivité du Togo, mais au développement d’un secteur privé compétitif », a déclaré Aliou Dia, représentant résident du PNUD au Togo.

Pour lui,l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD) constitue « une responsabilité partagée entre le gouvernement et le secteur privé, y compris les investisseurs, et la société civile ». « Il s’agit de transformer l’investissement en valeur ajoutée locale et de créer davantage d’emplois, en particulier pour les femmes et les jeunes. Il ne peut y avoir de progrès économique sans progrès social. Les deux doivent aller de pair. Et le progrès social implique de réformer notre modèle, pour le rendre plus efficace et plus juste, en particulier pour les plus fragiles », a ensuite lancé Dia, qui a appelé aussi à l’adoption d’une nouvelle manière de penser et d’agir dans la conduite des politiques publiques. ‘Ces politiques doivent non seulement être saines, stables et prévisibles, mais aussi transparentes et diligentes. Ce sont les préalables pour inspirer la confiance des citoyens et des partenaires’, a-t-il conclut en présence de la ministre de la promotion de l’investissement, Rose Kayi MIVEDOR.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page