Education

Togo : l’Université de Kara et Compassion international désormais des partenaires

L’Université de Kara (située à 420 km au nord de Lomé) a officialisé mardi 18 mai 2021, deux partenariats avec les Ongs Compassion International Togo et Adesco pour contribuer  à la mise en oeuvre des se programmes  visant à mettre fin à l’extrême pauvreté et à promouvoir une prospérité partagée dans les communautés à la base. Ces alliances  s’intègrent dans le plan de développement de l’UK selon son président, professeur Komla Sanda.

Compassion International Togo est une Organisation Non Gouvernementale chrétienne à but non lucratif de protection de l’enfant dont la mission est de sortir les enfants de la pauvreté au nom de Jésus. Elle appuie les parents des enfants bénéficiaires de son Programme par des initiatives d’autonomisation financière et économique dont la promotion des Groupements d’Epargne et de crédits « Savings Groups.

De ce fait, elle s’engage pour deux (02) ans renouvelables aux cotés de l’Université de Kara conformément à sa vision contenue dans le document PND-UK  (en ce qu’elle souhaite œuvrer pour lever les principaux obstacles auxquels sont confrontés les femmes et les jeunes pour accéder aux services financiers) à mettre les ressources financières nécessaires à la réalisation des objectifs prévus dans la présente convention à la disposition de l’Université. Elle va aussi accompagner le Programme Campus Citoyen dans la formation des membres de groupements d’épargne et de crédit et à apporter son expertise en matière d’inclusion financière et de la réduction de la pauvreté dans les milieux ruraux.

De l’autre côté, l’ONG ADESCO et l’Université de Kara se sont accordés pour cinq (5) ans d’alliance renouvelable, à promouvoir la recherche de l’excellence et du professionnalisme dans l’atteinte des objectifs de développement et à mettre en œuvre leur expertise dans les domaines de la santé et le développement durable.

Les deux parties conviennent expressément de collaborer notamment dans les domaines de la promotion des droits à la santé des couches vulnérables, de renforcement de la gouvernance locale et leadership des jeunes, l’organisation des rencontres scientifiques à savoir les conférences, expositions et les journées think thank, les visites de terrain, l’appui-recherche-action et exploitations des résultats aux fins du développement durable.

Lire aussi-67 ans au service de l’humanité

Selon le Prof Sanda Komla, le président de l’Université de Kara, les partenariats sont devenus pour les Universités publiques au sein de l’espace CAMES une très forte exigence, parce-que explique-t-il, l’Université ne doit plus servir seulement de fabrique de diplômés.  Et, même si elle ne devait que fabriquer des diplômés, ces diplômés doivent désormais correspondre davantage aux besoins de développement social et économique des Etats. L’Université a alors une nouvelle mission, « c’est le développement de la coopération et des partenariats (…) pour s’ouvrir sur le monde du travail et sur la société, a-t-il  conclu.

Armel Lakaza

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page