Faits divers

Togo : un bouvier coupe froidement un bras d’une femme à Dagbati

L’attente entre les bouviers et les populations autochtones est toujours précaire. Selon les informations rapportées par le Mouvement Martin Luther King (MMLK), un bouvier a arraché le bras gauche d’une femme avec qui, il se disputait à Dagbati dans le Vo.

La dame victime a protesté contre la dévastation de son champ par le troupeau du bouvier. Et, les choses ont vite tourné au drame. Aussitôt conduite à l’hôpital d’Afagnan (Bas-Mono), elle est placée en soins intensifs.

Pour le mouvement qui alerte l’opinion, ces conflits entre bouviers nomades ou sédentaires et paysans autochtones dans différentes localités du pays, deviennent récurrents. Et « il urge que le gouvernement aille ou fasse vite pour prendre des mesures draconiennes pour encadrer l’élevage des bovins au Togo. Autrement, rien ne pourra arrêter la furie et la colère des paysans qui en ont ras-le-bol », écrit Edoh Komi, le président du Mouvement.

Lire aussi-Togo : trois voleurs et un receleur dans les mailles de la Gendarmerie

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page