A la uneInternational

Le docteur Mukwege, l’homme qui « répare les femmes », prix Nobel de la paix

Plusieurs fois pressenti, le gynécologue congolais Denis Mukwege a finalement reçu, vendredi 5 octobre, le prix Nobel de la paix (conjointement à la yézidie Nadia Murad, ex-esclave de l’organisation djihadiste Etat islamique). Cela fait près de vingt ans que le docteur Mukwege répare des femmes mutilées lors d’un viol ou d’une excision, pratique rituelle qui vise à retirer le clitoris, ou du moins une partie, d’une enfant ou d’une adolescente.
Il a dédié sa récompense « aux femmes de tous les pays meurtries par les conflits et confrontées à la violence de tous les jours ». « Ce prix Nobel traduit la reconnaissance de la souffrance et le défaut d’une réparation juste en faveur des femmes victimes de viols et de violences sexuelles dans tous les pays du monde et sur tous les continents », a-t-il dit lors d’une courte déclaration devant la presse dans sa clinique de Panzi, à Bukavu, dans l’est de la République démocratique du Congo. Il s’est dit « honoré » que le prix aille également à Nadia Murad, « avec qui [il] partage ce combat ».
Devenu l’un des plus grands spécialistes des traitements de torture sexuelle, alors que sa vocation était d’aider à mettre au monde des enfants, le docteur Mukwege, 58 ans, a, pendant des années, pratiqué dix à douze opérations par jour, formé du personnel médical, décentralisé des unités de soins afin que les femmes puissent trouver secours près de chez elles, souvent au péril de sa propre vie.
Le Monde

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :