Politique

Togo : Après la CNAP, la DMK veut son propre dialogue avec le pouvoir

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK)  qui a brillé par son absence à la concertation nationale des acteurs politiques (CNAP) appelle à un nouveau  dialogue direct avec le pouvoir de Faure Gnassingbé après avoir constaté « l’échec des récentes discussions ». Pour ce faire,  elle demande une  implication du groupe des cinq ambassadeurs  notamment de France, d’Allemagne, des Etats-Unis,  de l’Union Européenne et de l’ONU saisi par une lettre.

« Les dernières sorties du ministre Payadowa Boukpessi et de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) font constater un désaccord qui donne raison à la DMK qu’il s’agit d’une supercherie bien organisée pour des fins inavouées. Ce constat d’échec de ces discussions nous ramène donc à la case départ et prouve une fois de plus le manque d’une réelle volonté des gouvernants actuels à trouver de véritables solutions aux problèmes des Togolais », écrit la coordinatrice générale de la Dynamique.

Le courrier envoyé fait suite à un communiqué du groupe des cinq daté du 11 mai dernier demandant aux partis membres de la DMK de participer auxdites concertations.

Mais, comme il a souligné dans un mémorandum  envoyé aux diplomates le 28 mai, le regroupement  reste ferme sur un dialogue direct avec le pouvoir, et note que la sortie de la crise politique que connait le pays passe par la résolution de celle née de la présidentielle de février 2020. Raison pour laquelle il  demande l’intervention des  ambassadeurs dans le but d’accompagner le pays  à trouver la voie de sortie définitive.

Lire aussi-Togo : La DMK veut un dialogue direct avec le régime

Ce faisant affirment les responsables,  le prochain dialogue permettra « de trouver des solutions durables à la longue crise qui est source de souffrances indicibles des populations, et hypothèque l’avenir de la jeunesse togolaise ainsi que celle des générations futures ». Ils rassurent ensuite que le regroupement « ne  trahira pas les aspirations profondes de l’écrasante majorité des Togolais qui ont porté leur choix lors de la présidentielle de février 2020  sur Agbéyomè Messan Kodjo ». Ce dernier qui continue de réclamer sa victoire audit scrutin et en fuite continue de multiplier les messages sur les réseaux sociaux

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :