Politique

Togo : l’ANC redoute des fraudes lors des prochaines élections

Malgré l’adoption des révisions apportées au code électoral, lesquelles sont issues  des concertations politiques, l’Alliance nationale pour le changement (ANC) fondée par Jean-Pierre Fabre craint toujours les fraudes lors des prochaines élections au Togo. Le parti  qui dénonce  aussi une répartition  inégale des sièges  en vue des élections régionales  pointe la mauvaise volonté du pouvoir à effectuer des réformes profondes.

Insatisfait. Voilà le sentiment affiché par l’Anc au lendemain du vote de trois textes  de révision de lois votés par l’Assemblée nationale le 1er octobre dernier, notamment, le code électoral, les libertés publiques  et  la décentralisation. « L’ANC relève sans surprise que les pseudo réformes de la loi électorale votées par l’Assemblée nationale ne répondent pas aux préoccupations maintes fois exprimées par elle et ne rassurent pas les populations togolaises désabusées par des fraudes électorales systématiques et de plus en plus flagrantes », indique un communiqué du parti ANC publié le 8 octobre.

Sur la loi sur les libertés publiques, l’Alliance nationale pour le Changement (ANC) évoque le statut quo après la révision votée en ce sens que les  manifestations publiques sont désormais interdites sur les axes et zones où se « déroulent de fortes activités économiques et commerciales dans les centres urbains », en plus des nombreuses axes et zones déjà interdites par la loi.

« Il s’agit d’une interdiction pure et simple de toute manifestation dans les zones urbaines et sur les routes nationales bitumées », déplore Patrick Lawson, vice-présidente du parti, qui trouve paradoxale que le RPT/UNIR et le parlement monocolore, « augmentent les plages horaires pour des manifestations interdites d’avance ou renvoyées hors des villes et agglomérations »,

Ce faisant, Fabre et son parti demandent « instamment au gouvernement de remédier à cette situation d’injustice flagrante » et appellent  les togolais  à en juger par eux-mêmes la volonté du gouvernement à effectuer les vraies réformes.

Lire aussi-Togo : Le CAR quitte la table des concertations sur les élections régionales

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page