Politique

Togo-Législatives et locales 2018 : opération de simulation de délivrance des cartes d’électeurs

(24hinfo)-Ce dimanche 23 septembre, s’est déroulée sur le site de la foire Togo 2000, une séance de simulation de délivrance des cartes d’électeurs en présence des représentants des partis politiques, de la société civile, du ministre de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi, du président de la Commission électorale, (CENI), Kodjona Kadanga et son bureau, des opérateurs de saisie, des curieux et de la presse.

Cette opération se déroule à quelques jours du démarrage du recensement électoral dans la première zone fixé sur la date du 1er octobre.

Depuis quelques années, le Togo à travers la commission électorale nationale indépendante fait recours aux nouvelles technologies dans le but d’améliorer le processus électoral. C’est l’exemple de la biométrie qui est un système permettant l’identification et l’enrôlement des électeurs afin d’avoir une base de données consistante et fiable de gestion de la liste électorale.

‘Les données biométriques permettent d’assurer l’unicité d’identification de chaque électeur et de son inscription une seule fois sur la liste électorale’, explique le président de la CENI.

Ainsi, l’opération de simulation de recensement électoral de ce jour avec les kits biométriques a permis aux invités de s’assurer du niveau de résistance des kits, la prise de photo faciale d’une personne et l’empreinte digitale, la formation de deux semaines des agents électoraux, principalement sur les kits biométriques, et aussi de s’assurer de l’efficacité, la rapidité, la confidentialité dans la gestion de la liste électorale à travers ces kits biométriques.

Par une visite des centres de Recensement et de Vote installés pour la circonstance, tous les invités ont pu se rendre compte des différentes étapes du recensement notamment vérification de la pièce d’identité par un membre du centre, remplissage du formulaire par un autre membre, enregistrement dans la machine,photographie faciale et l’empreinte digitale.

L’opération s’achève par la délivrance, séance tenante, de sa carte au futur électeur.

Le recours à l’utilisation des kits biométriques s’expliques par trois raisons, selon le président de la CENI notamment, réduire les fils d’attente pendant l’enrôlement des électeurs, rendre fiable le fichier électoral avec l’unicité de l’électeur en utilisant la biométrie et enfin renforcer la rapidité dans la gestion de la liste électorale, de l’identification, à l’enrôlement, à l’édition des cartes, à l’impression des listes et à l’affectation dans les bureaux de vote.

Après cette étape franchie, les kits et les opérateurs de saisie ainsi que les membres Comités des listes et cartes seront déployés.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :