Politique

Togo : les candidats UNIR aux législatives décèlent « un agenda obscur et inavoué » dans les agissements de la C14

(24hinfo)-Dans une déclaration commune, lue ce mercredi 28 novembre à la fin d’un séminaire de formation initié par leur parti, Union pour la République (UNIR, majorité présidentielle), les 182 candidats en lice pour les législatives du 20 décembre ont adressé un message clair à l’opposition, surtout celle réunie au sein de la coalition des 14 partis politiques.

« Les candidats Unir prennent à témoin l’opinion publique nationale et internationale, sur les efforts consentis par le parti pour aboutir à une sortie de crise et, sur l’attitude d’une partie de l’opposition Togolaise qui, en manque d’assise nationale, use depuis toujours de moyens dilatoires et inappropriés pour faire obstacle aux élections. Cette attitude contraire aux principes élémentaires de la démocratie trahit un agenda obscur et inavouée de cette opposition atypique », indique la déclaration.
Pour ces « porte-flambeaux » de UNIR aux législatives, l’appel lancé par la coalition des 14 au boycott du recensement électoral, leur refus de siéger à la CENI après s’être fait élire par l’Assemblée nationale ainsi que leur refus manifeste de respecter les recommandations de la CEDEAO « montrent à suffisance la mauvaise foi de l’opposition togolaise ».
Et pour avoir réussi avec le comité de suivi de la feuille de route de la Cédéao sur la situation au pays à trouver une solution à la « situation Togolaise à travers des élections, les candidats félicitent le gouvernement et le Chef de l’Etat.
A ce dernier, ils expriment leur « déférente gratitude » pour avoir tout mis en œuvre afin de renforcer l’unité nationale et la cohésion sociale. Ceci par la création des conditions d’un rapprochement de toutes les forces vives de la nation pour la sauvegarde de la paix.

Par ailleurs, ils condamnent avec force « la destruction des infrastructures socioéconomiques, les actes de violences et de destruction des biens perpétrés dans certaines préfecture du pays et entraînés des blessés et des morts » constatées lors des manifestations organisées par la coalition des 14.

Ils lancent un appel au gouvernement à prendre toutes les dispositions afin d’assurer la sécurité du peuple Togolais et de tous ceux qui vivent sur le territoire national et remercient la Cédéao, l’Union Africaine et toute la communauté internationale dans son ensemble pour leur implication dans la résolution du problème Togolais.

Enfin les candidats UNIR aux législatives demandent au peuple Togolais, à ses militants et sympathisants de « continuer à œuvre inlassablement pour la préservation de la paix, condition sine qua non pour un développement durable ».

« Les invitent à rester vigilants pour faire barrage aux actes de déstabilisation et à se mobiliser pour la bonne tenue des élections législatives du 20 décembre prochain »

En clôturant les travaux, le premier ministre, Komi Sélom Klassou, qui représentait le président de ce parti a mandaté les candidats UNIR à « ratisser large » aux prochaines législatives.

Notons qu’ils sont au total 890 candidats en lice pour 91 places à l’Assemblée nationale.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :