Société

L’ANAC a célébré la journée de la décision de Yamoussoukro

(24hinfo)-Pour marquer la journée de la Décision de Yamoussoukro pour La Création d’un Marché unique du transport aérien en Afrique, l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) a organisé hier mercredi 14 novembre dans ses locaux à Lomé, une journée de sensibilisation à l’endroit des opérateurs économiques et responsables des compagnies aériennes. La rencontre été élargie aux prestataires de services, ainsi qu’aux responsables de sécurité et de sûreté.

« Plaidoyer pour les textes réglementaires de la décision de Yamoussokro, outils pour le bon fonctionnement du MUTAA » est le thème choisi cette année, pour la célébration de la journée de la décision de Yamoussokro. La rencontre a pour objectif de diffuser et divulguer auprès des acteurs de l’aviation civile, les informations et les expériences sur les avantages de la mise en œuvre de la décision de Yamoussokro et du Marché Unique du Transport Aérien en Afrique (MUTAA). Cette célébration lance également la campagne de sensibilisation du public et des usagers du transport aérien sur les instruments institutionnels et réglementaires de la mise en œuvre du MUTAA.

A cette occasion, le directeur de cabinet du ministère des Infrastructures et des Transports, M. Marc Sondou, a expliqué que la décision de Yamoussokro est la plus importante initiative politique de réforme du transport aérien en Afrique et qui prévoit la libéralisation des services de transport aérien réguliers et non réguliers en Afrique. Elle vise, a-t-il dit, à supprimer les restrictions sur les droits de trafic, la capacité et la fréquence entre les paires de villes africaines par des transporteurs africains désignés. C’est dans cette logique que les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine ont lancé le MUTAA en janvier 2018.

« Le marché unique du transport aérien en Afrique s’inscrit dans une démarche holistique et tend à donner à la décision de Yamoussokro toute sa valeur et son importance dans un environnement hautement compétitif. Ce marché unique constitue un véritable moteur de développement et de croissance du transport en Afrique ». Toutefois, ce marché ne pourrait atteindre ses objectifs que s’il est érigé sur des fondations solides d’où l’adoption pour les chefs d’Etats de trois instruments institutionnels et réglementaires de la décision de Yamoussokro nécessaires au bon fonctionnement du MUTAA. Il s’agit, notamment des pouvoirs et fonctions de l’agence d’exécution qui est la CAFAC, des règles et procédures relatives à la compétition et du règlement relatif à la protection des consommateurs.

Selon le directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), le Col. Dokesime Gnama Latta, la journée du 14 novembre a été instituée comme la célébration de la décision de Yamoussoukro par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) et la Commission Africaine de l’Aviation Civile (CAFAC). La décision adoptée en 1999 est née de la déclaration de Yamoussokro, à la suite de la réunion des chefs d’Etat qui ont décidé qu’il faut être ensemble en aéronautique, afin d’être plus fort.

La décision de Yamoussokro a donc décidé de libéraliser les espaces aériens avec pour avantage de permettre aux compagnies aériennes d’aller où elles veulent et quant elles veulent.
Avec Togo Presse

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page