Société

 L’hôtel 2 février sous haute surveillance sécuritaire

Un dispositif sécuritaire est déployé aux environs de l’hôtel 2 février où se déroule depuis  le 15 février, les pourparlers  du dialogue inter-togolais entre gouvernement, majorité et opposition   en  présence  d’une facilitation ghanéenne.  La mesure  est similaire à celle  souvent mise en place au moment des grandes rencontres qu’abrite  l’hôtel.

Ce  dimanche le contrôle est devenu encore plus rigoureux. Chose normale nous confiait   une source sécuritaire  à cause   poursuit-elle   de la portée de l’évènement  qu’accueille le cadre du 2 février  mais également  de la présence d’une haute personnalité dans le pays, le président Ghanéen, Nana Akufo Addo.

Les togolais doivent simplement se  munir de leurs cartes d’identité et accepter  se faire fouiller sans résistance ni  dispute avec les forces  de police ou de la gendarmerie  postées sur les alentours.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page