A la uneSanté

Togo : 4 districts sanitaires lancent une riposte contre la polio

Une campagne de vaccination de riposte synchronisée contre la poliomyélite dans les régions des Plateaux et Centrale, a démarré  ce 28 novembre et ce, jusqu’au 1er décembre, pour le premier tour dans les  districts sanitaires de l’Est-Mono, Anié, Tchamba et Blitta. Sont ciblés par le ministère de la santé et de l’hygiène publique, les enfants de 0 à 5 ans.

La poliomyélite, maladie très contagieuse, causée par les poliovirus touche particulièrement  les enfants de moins de 5 ans, entraînant en quelques heures une paralysie des muscles des jambes et des bras. Selon les spécialistes, actuellement il n’existe pas de traitement et seule la prévention est la seule option notamment l’administration du vaccin antipoliomyélitique à plusieurs reprises-au moins 4 doses  complétées avec une forme injectable du vaccin confère à l’enfant une protection à vie.

Contexte particulier

« Si après la certification de notre pays en octobre 2007 pour l’éradication de la poliomyélite, et si après des passages de campagnes préventives de vaccination, nous organisons encore des tours de vaccination, c’est que le contexte actuel est marqué par la circulation de poliovirus dérivé de souche vaccinale de type 2, agent causal de la poliomyélite, a expliqué le ministère de la santé.

En juillet 2019, des cas de poliovirus circulant dérivés de souche vaccinale type 2 (cVDPV type 2) ont été confirmés au Bénin et au Ghana.

A lire-Ministère de la santé et de l’hygiène publique : les performances évaluées à 60 %

Ce qui a conduit à l’organisation conjointe au Togo et au Ghana  du 26 au 29 septembre 2019, d’une campagne de riposte pour le premier tour et du 17 au 20 octobre 2019 pour le second tour dans les districts sanitaires de l’Oti, Oti-sud, Tandjoare, Bassar et Dankpen chez les enfants de 0 à 5 ans afin d’éviter la propagation de la maladie.

« Malheureusement,  le 15 octobre 2019 un cas de poliovirus dérivé de souche vaccinale (PVDV) de type 2 a été détecté dans le district Est-Mono dans la région des Plateaux mettant ainsi le pays en épidémie de poliovirus de souche vaccinale », a  rappelé le secrétaire général du ministère de la santé,

Ainsi, le pays a pris des mesures urgentes pour renforcer la surveillance des paralysies flasques aigues et pour mener une campagne de riposte vaccinale en trois tours obligatoires afin d’éviter le risque d’entretenir une circulation interne du poliovirus dérivé de souche vaccinale de type 2 au Togo.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :