A la uneSociété

UEMOA : la Commission scelle de nouveaux partenariats avec le Fonds vert pour les femmes et la confédération Suisse

Le Président de la Commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima , a procédé en fin de semaine dernière à Abidjan à la signature de deux conventions de partenariat.

La première convention, entre l’UEMOA et la Confédération Suisse, est un avenant pour la mise à disposition de crédits supplémentaires en vue de mettre en œuvre la phase 1 du Programme de Coopération Transfrontalière Locale (PCTL). Par cet Accord, la coopération suisse met à la disposition de la Commission une subvention 650 000 000 de F CFA  pour la réalisation de projets transfrontaliers dans deux espaces pilotes :

  • Sikasso, Korhogo, Bobo Dioulasso (SKBO) entre le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Mali et,
  • la Cellule de Coopération transfrontalière décentralisée entre les Collectivités territoriales du Sahel (C3 Sahel), entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger

Pour rappel, la convention entre l’UEMOA et la Confédération Suisse a été signée en décembre 2016 porte sur « l’octroi et la gestion d’une contribution » au Programme de Coopération Transfrontalière et Locale phase 1 (PCTL) pour un montant de 3 180 000 000 de FCFA. Elle a permis de réaliser deux Schémas d’Aménagement Transfrontaliers Intégrés (SATI) et des investissements prioritaires dans les espaces SKBO et C3 Sahel.

A lire-Togo : l’ANC remet un mémorandum en huit points à la mission Nations unies –Cédéao

La deuxième convention, signée entre l’UEMOA et le Fonds vert pour les femmes – R20 Paris permettra de promouvoir la mise en œuvre de projets territoriaux intégrant la dimension climatique et portés par les collectivités territoriales.

Elle vise plusieurs domaines de coopération :

  • l’implication des collectivités territoriales à la mise en œuvre de projets intégrant la dimension changement climatique et catalyseurs d’emplois verts au bénéfice des jeunes et des femmes ;
  • le soutien de  l’initiative 3000 collectivités territoriales de l’UEMOA sans enfants en situation de rue ;
  • la poursuite de l’objectif global de l’UEMOA qui est de veiller à la prise en compte des besoins et des aspirations des populations dans la formulation et la mise en œuvre des politiques et stratégies communautaires ;
  • l’accompagnement de l’UEMOA dans la promotion et l’application des dispositifs et stratégies d’actions permettant de lutter contre le réchauffement climatique, en favorisant leur harmonisation aux échelles régionales, nationales et locales ;
  • le renforcement du déploiement des stratégies locales innovantes afin de diversifier les ressources financières des autorités locales ;
  • l’accompagnement dans la mise en place de quatre (04) projets pilotes « emplois verts » et « éco quartiers » dans des communes au Burkina, en Côte d’Ivoire, au Niger, et au Sénégal, pour assurer un développement durable et intégré à ses populations, donnant une place centrale à la lutte contre le dérèglement climatique, aux femmes et aux jeunes.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :