Afrique

Infrastructures : l’opposant Raila Odinga nommé Haut représentant à l’Union Africaine

(24hinfo)-Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a nommé samedi 20 octobre l’honorable Raila Odinga du Kenya au poste de Haut représentant pour le développement des infrastructures en Afrique. Cette décision s’inscrit dans la volonté de l’Union africaine d’accélérer l’intégration du continent au moyen d’infrastructures afin de promouvoir la croissance économique et le développement durable.

Cette nomination rentre dans le contexte d’efforts renouvelés à cet égard, comme en témoigne l’adoption, en mars dernier à Kigali, de l’Accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (AFCFTA) et du Protocole sur la libre circulation des personnes et du passeport africain, comme ainsi que par le lancement du Marché unique des transports aériens africains (SAATM) à Addis-Abeba en janvier 2018, souligne le communiqué de presse.

Le haut représentant s’emploiera à soutenir et à renforcer les efforts déployés par les départements concernés de la Commission et ceux de l’agence de planification et de coordination du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), dans le cadre du programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA), qui a été approuvé par l’Assemblée de l’Union en janvier 2012. À cet égard, son mandat consiste notamment à mobiliser un soutien politique supplémentaire des États membres et des communautés économiques régionales (CER) et à faciliter une plus grande appropriation de toutes les parties prenantes concernées sur le continent. Il soutiendra également les initiatives de la Commission et du NEPAD pour encourager un engagement accru des partenaires de développement.

Dans le cadre de son mandat et s’appuyant sur les travaux et le leadership de l’Initiative présidentielle pour les infrastructures présidentielles (PICI), le Haut représentant accordera une attention particulière aux chaînons manquants le long des corridors routiers transnationaux identifiés dans le cadre des autoroutes transafricaines. Réseau, en vue de faciliter leur développement et leur modernisation. Il se concentrera également sur le train à grande vitesse continental, qui est l’un des projets phares du premier plan de mise en œuvre décennal de l’Agenda 2063, dans le contexte des décisions pertinentes de l’Union africaine. Il dialoguera avec les champions actuels des initiatives connexes de l’Union africaine et recherchera leurs conseils afin de garantir la synergie et la cohérence requises.

Le président de la Commission remercie l’honorable Raila Odinga d’avoir accepté cette importante mission. Il apporte avec lui une riche expérience politique et un engagement fort en faveur des idéaux du panafricanisme et de l’intégration africaine, ainsi qu’une connaissance approfondie du développement des infrastructures. L’honorable Odinga a occupé divers postes critiques au cours d’une carrière de plus de quarante ans. En plus d’avoir été membre du Parlement, il a occupé d’importants portefeuilles ministériels, notamment ceux de l’énergie, des routes, des travaux publics et du logement, de 2001 à 2005. Il a également été premier ministre du Kenya de 2008 à 2013.

Le président de la Commission exprime ses remerciements au président Uhuru Kenyatta pour son soutien à cette décision, en cohérence avec son engagement en faveur de l’intégration africaine. Il compte sur la coopération pleine et entière de tous les États Membres avec le Haut Représentant, dans l’exécution du mandat qui lui a été confié.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page