Afrique

Le 11e sommet extraordinaire de l’UA se tiendra les 17 et 18 novembre à Addis-Abeba

(24hinfo)- Addis-Abeba, la capitale Ethiopienne accueillera le prochain sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA) les 17 et 18 novembre 2018. Un rendez-vous qui sera uniquement consacré aux réformes de l’organisation africaine.

Ce lundi 5 novembre, s’est ouverte en prélude à cette 11ème session extraordinaire de la Conférence de l’Union, la réunion du Comité des Représentants Permanents sur la réforme institutionnelle préparatoire.

Lire aussi : http://24heureinfo.com/kenyatta-kagame-buhari-les-chefs-detat-les-plus-populaires-sur-twitter-en-2018/

En effet, les réformes portées par le président Rwandais, Paul Kagame, l’actuel président en exercice de l’UA concernent la procédure de désignation des commissaires, le paiement, la révision du barème des contributions, des sanctions immédiates en cas de retard de paiement, la mise en œuvre de la taxe de 0,2 %.

Intervenant à l’ouverture de cette session, le président de la commission a reprécisé le cadre de la tenue d’une session extraordinaire sur les réformes.

‘La décision prise a Nouakchott de convoquer une session extraordinaire sur la réforme institutionnelle de notre Union est l’expression d’une forte volonté politique de la part de nos chefs d’Etat. L’Afrique ne peut tout simplement pas se permettre de verser dans les hésitations’, a-t-il indiqué.

Lire aussi : http://24heureinfo.com/union-africaine-le-togo-prend-les-commandes-du-conseil-de-paix-et-de-securite/
Tirant les leçons des tentatives passées de réforme, les dirigeants veulent éviter que les efforts engagés dans la foulée de la décision prise lors du Sommet d’Addis Abéba de janvier 2017 ne s’enlisent dans d’infinis débats de procédure, que la réforme ne prenne le chemin, hélas déjà emprunté par le passé, de promesses sans lendemain.
« L’Afrique ne peut tout simplement pas se permettre de verser dans les hésitations et les atermoiements. Les exigences légitimes d’efficacité de nos peuples, leurs demandes de résultats et le caractère pressant de leurs besoins, notamment la jeunesse, ne nous laissent d’autre option que de persévérer dans la voie choisie. Je saisis cette occasion pour vous informer que je viens de nommer une Envoyée pour la jeunesse, entourée d’un Conseil consultatif pour les jeunes, dont j’ai également désigné les membres », a souligné M. Mahamat.

La présente réunion des représentant permanents permettra de préparer adéquatement la réunion du Conseil exécutif du 14 novembre qui précèdera le Sommet proprement dit.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page