Coopération

Frontières maritimes : arrangements provisoires entre le Togo et le Ghana

Le  Togo et le Ghana sont parvenus à des arrangements provisoires pour la délimitation de leurs frontières maritimes. Une décision actée par les deux pays lors de la  6ème réunion du comité technique de négociation achevée jeudi 25 mars à Lomé.

A Lomé, le comité technique de négociation de la délimitation des frontières maritimes entre le Togo et le Ghana a convenu d’identifier la zone transfrontalière maritime faisant l’objet de dispute entre les deux pays et de prendre en compte les domaines notamment, les patrouilles mixtes, la pêche, la recherche et l’exploration non invasive, les recherches minières, la navigation maritime et les questions environnementales dans les arrangements provisoires et la délimitation de la frontière maritime pour parvenir à un cadre global négocié.

Les deux parties ont également, après avoir pris connaissance des résultats des travaux de la sous-commission technique conjointe, instruit ladite commission de tenir une réunion à Ho au Ghana les 20, 21 et 22 avril prochains pour harmoniser les coordonnées du pilier S1 en utilisant le référentiel international UTRF.

Concernant l’agenda global des négociations, il a été convenu qu’elles puissent aboutir en novembre 2021. Par ailleurs, le procès-verbal de la 5ème réunion tenue à Accra les 22 et 23 août 2019 a été adoptée.

Les deux parties ont aussi retenu les 22, 23 et 24 juin prochains pour la tenue de la prochaine réunion à Accra au Ghana.

Procédant à la cérémonie de clôture au nom de son collègue de l’économie maritime et de la protection côtière, le Gal Yark Damehame, ministre togolais en charge de la sécurité a salué l’engagement des deux parties pour la réussite des négociations.

Lire aussi-Togo-Ghana: 6e session du comité de la délimitation des frontières maritimes

« Les résultats auxquels nous sommes parvenus aujourd’hui, sont le fruit d’un engagement commun basé sur la confiance mutuelle, le respect de la parole donnée et surtout les échanges constructifs des deux parties », a-t-il déclaré.

A son tour, le ministre, conseiller du président de la République pour la mer, Stanislas Baba a indiqué que cette réunion a permis de connaître d’importants progrès.

« Les deux pays ont convenu de mettre en place conformément à la convention de Montegobe des arrangements provisoires c’est-à-dire un certain nombre de dispositions destinées à gérer la partie contentieuse. C’est un sursaut qualitatif qui nous ouvre la voie à une solution pacifique conformément aux vœux exprimés par nos deux Chefs d’Etats », a-t-il ajouté.

Même son de cloche chez le Gal Emmanuel Kotia, coordonnateur national des frontières du Ghana qui a affirmé que les négociations vont continuer dans la paix en s’assurant que tout qui a été décidé soit mis en en œuvre par les deux parties.

Max

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :