Coopération

Lomé abrite la 5ème réunion des fournisseurs des services de navigation aérienne

A l’initiative de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) du Togo et de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) se tient depuis lundi 28 mars 2022 à Lomé la cinquième réunion des fournisseurs des services de navigation aérienne. Occasion pour les participants venus des  18 Etats membres de l’Asecna  de faire le point  de la navigation aérienne depuis le déclenchement de la pandémie de covid-19  afin de définir des actions communes pour l’harmonisation des mesures résilientes.

Placée sous le thème : « Relance des activités des coordinations et de coopération entre les fournisseurs de services de navigation aérienne (ANSP) à la suite de la survenue de la pandémie Covid-19 », cette 5ème réunion des fournisseurs des services de la navigation aérienne « va procéder à l’analyse de l’impact de la pandémie de COVID-19 sur la fourniture des services de navigation aérienne, l’identification des défis communs  pour les ANSP de l’Afrique, et l’harmonisation des domaines prioritaires de coopération », a souligné Mohamed Moussa, DG ASECNA.

Il sera aussi question de l’examen du plan d’action prioritaire pour l’opérationnalisation du Marché Unique du Transport Aérien Africain (MUTAA) sous l’égide de la Commission Africaine de l’aviation Civile (C.A.F.A.C.).

Selon le directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile du Togo, Col Latta Dokisime Gnama, les objectifs  fixés contribueront sans doute, à l’amélioration de la fourniture des services de navigation aérienne en Afrique.

Lire aussi-La CEDEAO se mobilise pour améliorer la navigation aérienne dans la région

« Le Togo a été choisi pour abriter cette rencontre parce que le Chef de l’Etat togolais a été fait par ses pairs champion du MUTAA. C’est un des points sur lesquels on a beaucoup insisté. Ce qui permet une bonne collaboration entre les compagnies de ces pays avec des offres abordables », s’est-il réjoui.

A l’ouverture de la session qui va durer cinq jours, 3 personnalités  ont été honorées pour leurs parcours professionnels exceptionnels, leur leadership et leurs actions en faveur du développement durable de l’aviation civile dans la région Afrique et Océan indien (AFI). Il s’agit de :  Albert Taylor, ancien officier régional de l’OACI,  Gilbert Macharia Kibe, directeur général de l’Autorité de l’aviation civile du Kenya, et  Boni Diabaté, directrice Aviation Professionnels Africa Plate-Forme.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :