Culture

Togo-Lacs : Zowla exige « réparation » au préfet Norbert Tevi Benissan

La communauté de Zowla dans la préfecture des Lacs (à 50 km à l’Est de Lomé) ne digère pas l’intervention des forces de défense et de sécurité lors de la cérémonie marquant la fête traditionnelle « Situtu ». Dans un communiqué rendu public à cet effet, les chefs traditionnels de la localité s’en prennent au préfet et menacent de boycotter la prise de la pierre sacrée prévue jeudi 22 septembre 2022.

Les faits remontent au vendredi 2 septembre 2022 à Zowla, quand selon les dignitaires, le préfet Norbert Tevi Benissan a envoyé un groupe de gendarmes, avec à leur tête le commandant Bodjona, pour interdire la cérémonie de Situtu.

Une intervention justifiée par l’absence d’autorisation du représentant du pouvoir central alors que d’habitude,  insistent-t-ils, ils  n’en reçoivent pas.

« Nous rappelons que cette cérémonie s’observe depuis la nuit des temps à Zowla. Cet acte ignoble, irresponsable et d’abus de pouvoir est une insulte qui porte atteinte grave à notre culture, aux différentes divinités à la Grande Communauté Zowla et au Gê-nyi lui-même dans son ensemble », dénonce la communauté Zowla dans un communiqué.

De fait, le village demande au préfet de réparer son « acte odieux et inacceptable envers » elle et au peuple Gê.

Lire aussi-Togo : Gunn Edoé (Indépendant), élu nouveau maire des Lacs 3

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page