Développement

Togo : interpellation de dix éleveurs burkinabè par les autorités

Dix éleveurs burkinabè ont été interpellés avec leur bétail en territoire togolais par les autorités pour “des raisons d’enquête en lien avec les mesures sécuritaires” en vigueur au Togo, a annoncé mercredi 27 juillet 2022, le gouvernement burkinabè, précisant que deux d’entre eux ont ensuite été relâchés.

Les autorités burkinabè n’ont pas communiqué sur les démarches entreprises en vue d’obtenir la libération de ces éleveurs détenus dans la préfecture de Kpendjal au nord du Togo.

Le Burkina Faso qui partage une frontière avec le Togo est en proie aux attaques terroristes depuis 2015 ayant fait de nombreuses victimes et des milliers de déplacés dont certains se dirigent vers les pays voisins, dont le Togo.

Les attaques terroristes enregistrées dans les pays du Sahel sont en train de gagner progressivement les pays côtiers notamment la Côte d’Ivoire, le Benin et le Togo.

Lire aussi-Togo : Le gouvernement octroie des subventions aux éleveurs

Dans la nuit du 14 au 15 juillet courant, plusieurs civils ont été tués dans le nord du Togo dans la région des savanes où l’état d’urgence a été décrété depuis la mi-juin.

Face à la menace terroriste, le gouvernement togolais a assuré qu’il prendra de nouvelles mesures pour protéger les personnes et les biens. Un état d’urgence sanitaire a été déclaré pour la région par le gouvernement.

Source : Actualité 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :