Diplomatie

49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali : Faure Gnassingbé tente une médiation

Le président Faure Gnassingbé a accepté de jouer une « médiation » entre Bamako et Abidjan  pour la libération des 49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali le 10 juillet 2022. Lundi 18 juillet, il a envoyé une mission conduite par son ministre des affaires étrangères, professeur Robert Dussey auprès du président de la transition, Colonel Assimi Goïta.

Selon un communiqué publié par le ministère des affaires étrangères du Mali, lors de ce déplacement, le chef de la diplomatie togolaise a, outre les questions bilatérales d’intérêt commun et sous régional, abordé le sujet des 49 soldats ivoiriens arrêtés à l’aéroport de Bamako.

D’entrée, le président de la transition malienne, Col Assimi Goïta s’est réjoui de l’accompagnement fraternel et sans relâche du Togo et a salué l’engagement personnel du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, pour la réussite de la Transition et le retour à l’ordre constitutionnel au Mali.

Sur l’affaire des soldats ivoiriens, Assimi Goïta s’est dit ouvert au dialogue et disposé à œuvrer, conformément à l’esprit de fraternité et d’excellentes relations entre le Mali et la Côte d’ivoire, à un dénouement heureux de cette situation, y compris par voie diplomatique, dans le strict respect de la souveraineté du Mali.

Lire aussi-Brouille entre Abidjan et Bamako : la médiation de Faure Gnassingbé sollicitée

« A cet égard, le Président de la Transition a souhaité que le Togo mène une mission de bons offices entre les parties concernées. Le Ministre Dussey a réaffirmé la disponibilité du Président Faure Essozimna Gnassingbé à poursuivre son appui à la Transition et à aider à la résolution de cette situation », lit-on dans le communiqué ayant sanctionné la visite.

Prof Robert Dussey s’est également entretenu avec son homologue malien, Abdoulaye Diop. Au cours de leurs échanges, Abdoulaye Diop a réitéré l’attachement du Mali à la consolidation des relations de bon voisinage et à l’intégration sous-régionale et africaine.

Le chef de la diplomatie togolaise a pour finir salué la convergence de vues entre le Mali et le Togo sur les questions de fraternité et d’intégration.

Lire aussi-Il fait bon vivre à Lomé  qu’ Abidjan  et Addis-Abeba

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page