Economie

Connaître les instruments de lutte contre la corruption

(24hinfo)-C’est autour du thème, « Renforcement des capacités des acteurs sur les conventions internationales et bonnes pratiques en matière de lutte contre la corruption », que se déroule depuis mardi à Lomé un séminaire à l’intention des acteurs du secteur privé, public et de la société civile.

Organisée par l’ONG Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo), elle permettra aux participants pendant trois jours de se familiariser avec les instruments nationaux, internationaux et de bonnes pratiques, en matière de lutte contre la corruption. Ceci, pour leur permettre de disposer des outils de planification intégrée en matière de lutte contre la corruption.

La corruption est l’un des fléaux mondiaux qui retardent le progrès économique et social des Etats du monde et en particulier, de l’Afrique comme le Togo. Chaque année, 1000 milliards de dollars sont versés en pot-de-vin tandis que 2600 milliards de dollars, soit plus de 5% du PIB mondial, sont détournés.

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) estime que dans les pays en développement, le montant des fonds soustraits de leur destination par la corruption est 10 fois plus élevé que celui de l’Aide Publique au Développement (APD) 2. Le PNUD considère ce fléau comme une carence de la gouvernance.

Pour combattre ce mal du siècle, le Togo s’est engagé depuis 2010 dans un processus de réformes dans le but de promouvoir la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion de la chose publique.

Dans ce contexte, le présent atelier de l’ONG Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo) s’inscrit dans la dynamique de la promotion de la bonne gouvernance économique et la lutte contre la corruption.

Il vise à soutenir les efforts du gouvernement en matière de cette lutte dans le pays, à travers le renforcement des capacités des acteurs sur les instruments internationaux et les bonnes pratiques en la matière.

Les assises permettront d’engager des échanges d’expériences et des outils standardisés, des techniques et approches dans la lutte contre la corruption. Il s’agit aussi d’équiper les organisations de la société civile des bonnes pratiques innovantes et de renforcer les synergies, interactions et partenariats entre acteurs.

Avec Togo Presse

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page