Education

Togo : 3 enseignants cadres du SET interpellés par le SCRIC

Trois responsables du Syndicat des enseignants du Togo (SET) ont été interpellés samedi 9 avril 2022  par des éléments du Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC).  Des arrestations qui font suite à des mots d’ordre de grève lancés par l’organisation dont le gouvernement ne reconnait pas une base légale.

Selon les informations, l’interpellation des trois syndicalistes est justifiée par les derniers actes commis par les élèves lors de leur descente dans les rues entre le 4 et 6 avril 2022 pour  réclamer leurs enseignants en grève. Certains d’entre eux  qui se sont livrés à des actes de vandalisme de biens publics et privés ont été arrêtés  au nord et à Lomé. 

De fait, l’arrestation des enseignants cadres du SET notamment  Kossikan Kossi, Joseph Toyou et Sambara Ditorga Bayamina vise à déterminer leur rôle dans les mouvements des apprenants. 

Il n’est pas à leur première arrestation. En janvier 2021, des cadres du syndicats ont été interpellés par le SCRIC lors d’une réunion avec la Synergie des travailleurs du Togo (STT) à Lomé.

Lire aussi-Togo : le SET à nouveau dans le collimateur du ministre Bawara

Pour ses revendications,  le SET réclame une prime mensuelle de 50.000 francs CFA pour tout enseignant, une prime annuelle d’éloignement d’au moins 3000 francs CFA par km et une allocation de mutation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page