Education

Togo : le campus de Lomé interdit aux taxi-motos par Kokoroko

Les conducteurs de taxi-moto n’ont plus accès au campus universitaire de Lomé jusqu’à nouvel ordre. Tel en a décidé le président de ladite université, Dodzi Kokoroko suite à un accrochage malheureux  entre l’un d’eux avec un agent du corps de la police de l’Université de Lomé (COPUL).

L’incident s’est produit lors de la vérification de pièces  instituée par  le président de l’université depuis quelques mois pour réduire les cas de vol d’engin. D’après Dodzi Kokoroko, lors du contrôle à l’entrée principale (face à la caisse), un conducteur de moto a brusquement démarra son engin  et cogné l’agent du COPUL  qui est grièvement blessé.

« Le jeudi 17 février 2022, au cours de ce contrôle de routine, un conducteur de taxi-moto a grièvement blessé un agent du COPUL, lui causant une fracture à la jambe droite. En effet, alors que l’agent était positionné devant le conducteur de taxi-moto et s’apprêtait à contrôler les pièces de l’engin, ce dernier a redémarré brusquement sa moto, traînant dans cette échappée indélicate, l’agent sur une bonne distance », décrit le président  dans un communiqué.

Lire aussi-Le gouvernement interdit aux conducteurs, de taxi-moto le transport des personnes

Il a ensuite déploré le soutien  apporté par un autre groupe  de conducteurs stationné sous la clôture de l’UL à leur camarade fautif« Au lieu d’agir en tout civisme, ils ont plutôt préféré prendre à partie les agents du COPUL appelés en renfort », pointe Kokoroko qui compte définir des conditions d’accès à l’avenir des taxi-motos sur le campus de Lomé.

Malgré le coup dur de la décision pour les étudiants, le président invite toute la communauté universitaire à  collaborer avec les agents du COPUL.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :