Environnement

Togo : Une tortue olivâtre sauvée et remise dans son milieu habituel

Une tortue olivâtre en difficulté secourue  sur la plage de Lomé dans la nuit du 27 au 28 février dernier a été remise dans son milieu habituel vendredi 5 mars 2021 par les  « écovolontaires » de l’association E.R.D.-AFRIQUE, avec l’aide de la Brigade du Littoral et la Fondation BLUE TURTLE.

Ces jeunes ont récupéré la tortue blessée qui était venue pondre sur la côte et l’ont mis aux bons soins d’un vétérinaire aussitôt, dans la zone sécurisée des bébés tortues à Blue Turtle Bay.

Les œufs (104 au total) de la tortue sont récupérés et transporté à l’écloserie sur le site de Blue Turtle Bay, là où ils sont enterrés jusqu’à leur éclosion (45-75jours). Un dispositif de protection a été mis en place autour de la nurserie improvisée jusqu’à l’éclosion.

Dès lors, les bébés seront relâchés dans leur milieu naturel. Mais en attendant cela, c’est leur maman, soignée et hors danger, qui a été remis dans son habitat naturel  vendredi 5 mars. Le lâcher s’est déroulé en présence du chef Canton de Bè, TOGBUI ADELA AKLASSOU IV, président d’honneur de l’association, de M. BODEME, Directeur Préfectoral Golfe de l’Environnement et des Ressources Forestières représentant le Ministère en charge de l’Environnement, de l’officier BAINGA de la Brigade du Littoral.

Les tortues marines, qui peuplent la terre depuis plus de deux cent millions d’années, sont aujourd’hui en danger d’extinction. Elles sont victimes des activités humaines : la chasse pour la viande, les œufs, la peau, la carapace et la graisse des tortues marines est la raison majeure du déclin drastique de leurs populations. De plus, beaucoup de tortues se noient dans des filets de pêche ou s’étouffent en avalant des sacs en plastique qu’elles prennent pour des méduses, leur nourriture préférée.

La tortue olivâtre est la plus petite des tortues marines et doit son nom à la couleur de sa carapace.

Lire aussi-Togo : Une unité de sécurité et de prévention du littoral veille sur la plage

Depuis 2016, l’association  cantonale Environnement et Relève de Demain en Afrique (E.R.D.-Afrique), inquiétée par les principales menaces qui pèsent sur les tortues marines entreprend des actions de sauvegarde de ces espèces.

C.K.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page