International

Mali : Jusqu’à janvier pour libérer les 46 militaires ivoiriens

La conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO a demandé dimanche 4 décembre 2022 aux autorités maliennes de libérer les 46 militaires ivoiriens détenus avant le 1er janvier 2023, sous peine de sanctions contre le pays.

L’annonce a été faite hier dimanche 04 décembre 2022, à l’issue de la 62e session ordinaire de la conférence des chefs d’État de l’organisation à Abuja au Nigeria.

Ces soldats ivoiriens qualifiés de « mercenaires » par le gouvernement malien ont été arrêtés en juillet dernier. Ils étaient 49. Trois ont ensuite été libérés. A ce stade, les autorités de la transition malienne n’ont pas encore officiellement réagi à cette exigence de la CEDEAO.

Lire aussi-Affaires des 49 militaires ivoiriens : Faure Gnassingbé annoncé au Mali

Lors de la conférence de la CEDEAO, les dirigeants ouest-africains ont aussi adopté un projet de création d’une force antiterroriste et anti coups d’état. L’aide à Transition au Burkina et la tenue d’un dialogue inclusif en Guinée ont aussi été formulés.

Avec Studiotamani

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :