Politique

Menace terroriste au Nord Togo : Yark Damehane rassure et appelle à faire confiance aux FDS

Face à la menace terroriste au nord Togo, surtout dans les villages frontaliers au Burkina Faso et au Bénin,  l’inquiétude a gagné les populations qui commencent par déserter leur domicile.  C’est le cas de Lalabiga dans le canton de Mandouri dont les habitants auraient reçu un ultimatum des terroristes pour libérer les lieux. Interrogé jeudi 24 février par une radio privée de Lomé, le ministre de la sécurité et de la protection, Général Yark Damehane confirme les faits mais nuance.

« C’est vrai, il y a eu quelque chose comme ça le samedi soir à Lalabiga (une localité togolaise près de la frontière du Burkina-Faso au nord et du Bénin au nord-est) », a déclaré le ministre, qui rassure de la maîtrise de la situation par les Forces de défense et de sécurité (FDS).

Le pays a d’ailleurs repoussé grâce  à la vigilance des forces armées positionnées à un poste avancé installé dans le Dankpen une attaque terroriste  à Sanloaga.  Depuis lors, un redéploiement des FDS a été fait pour protéger les populations.

Prenant l’exemple sur cette réactive prompte, le ministre a invité la population togolaise, particulièrement celle du nord à faire preuve de vigilance et surtout à faire confiance aux forces de défense et de sécurité.

Lire aussi-Togo : Gnassingbé apporte son soutien aux FAT après l’attaque terroriste de Sanloaga

Lire aussi-Menace terroriste : le Togo n’est pas à l’abri mais « la situation n’est quand même pas très alarmante », selon Général Yark Damehane

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page