A la uneSanté

ODD, PND : les pharmaciens togolais s’engagent

Les douzièmes journées des pharmaciens du Togo ont été inaugurées mardi  5 novembre  2019 à Lomé.  Riches en activités,  elles ont  été placées sous le thème « réformes du système de santé au Togo : place du pharmacien ».

Pour le président de l’Ordre National des pharmaciens du Togo, Dr Innocent Kpéto   le thème s’inscrit dans la droite ligne des engagements nationaux et internationaux pris par les autorités togolaises  en matière d’accès équitable à des soins de santé de qualité.

« Notre sous-secteur veut s’engager dans toutes les stratégies pour la réalisation des différents objectifs déclinés dans le Plan national de développement (PND, 2018-2022), les Objectifs de développement durable… », a-t-il fait savoir, rappelant que « les pharmaciens possèdent de nombreux atouts pour contribuer significativement au processus de transformation structurelle de notre système de santé pour préparer à la couverture santé universelle ».

Plusieurs atouts

 Avant de réclamer leur place dans la stratégie de réforme du système de santé en cours au Togo, les pharmaciens misent sur leurs potentiels inestimables : formation scientifique, pluridisciplinaire,  proximité géographique avec les populations, accessibilité et disponibilité, connaissance global du  patient puis relation de confiance.

« Les structures d’importation des médicaments déjà bien outillées, sont également engagées dans des investissements importants pour se mettre aux normes des nouvelles exigences du secteur et sécuriser ainsi l’approvisionnement de notre pays en produits de santé », a souligné le président de l’ordre. Au nombre de plus de 200 inscrits sur le tableau de l’ordre,toutes catégories confondues, les pharmaciens  ne veulent qu’une seule chose de l’Etat : l’écoute.

Pas de chèque en blanc

 Les pharmaciens ne demandent pas un « chèque en blanc » à l’autorité, a clarifié le président en présence du ministre de la santé, professeur Moustafa Mijiyawa.   L’Ordre national, tout en étant engagé pour le respect de la Déontologie professionnelle, plaide  pour un renforcement en moyens humains et matériels de l’Autorité de réglementation du secteur,  afin qu’elle puisse jouer efficacement sa mission de « régulateur ». « Notre pays doit s’engager  dans la transformation de la direction des pharmacies et du médicament en Agence nationale de régulation pharmaceutique », a souligné Dr Innocent Kpéto.

Lire aussi-Togo : la pharmacie du CHP Notsè fait peau neuve

Ensuite, dit-il, le gouvernement doit  également renforcer la lutte contre la vente illicite du médicament au Togo. Le fléau, malgré la répression prend de l’ampleur, et en  milieu de cette année, les animateurs du secteur ont tenté  de se constituer en syndicat pour  se défendre.  Les activités e poursuivent demain avec une manifestation de don de sang.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page